Le non-marchand manifeste ce jeudi

Le non-marchand manifeste ce jeudi

Alors que les gouvernements semblaient s’être enfin entendus sur les accords du non-marchand avec le secteur, celui-ci juge cependant insuffisant les moyens alloués par les entités fédérées, notamment en Région wallonne. Le front commun syndical a fait savoir, dans un communiqué, qu’il manifestera ce jeudi après-midi au SPF Emploi, pour exprimer ses inquiétudes et tenter d’ouvrir la discussion.

C’est en 2018 que la première phase de l’accord social pluriannuel pour le non marchand doit être activée. 10 millions sont prévus au budget pour ce faire. Les organisations syndicales constatent diverses zones d’ombre qui suscitent autant d’inquiétudes.

Des moyens très insuffisants

3 fois 10 millions, soit 30 millions à partir de 2020, cela donne l’impression d’un montant important. Il n’en est pourtant rien au regard du nombre de personnes concernées par cet accord. Si en 2010 on comptabilisait 23.000 ETP, avec l’accroissement de l’emploi dans le non marchand et la régionalisation de différents secteurs dont celui des maisons de repos, ce sont plus de 53.000 ETP qui entrent dans le périmètre de l’accord social. Les organisations syndicales demandent au gouvernement de revaloriser les budgets initiaux en conséquence.

Et les Maisons d’Éducation et d’Hébergement ?

Les fédérations patronales du secteur des Maisons d’Éducation et d’Hébergement (SCP 319.02) se plaignent depuis de nombreuses années du sous-financement des frais de fonctionnement du secteur. Aujourd’hui , elles annoncent vouloir bloquer l’accord social. C’est évidemment totalement inacceptable pour les organisations syndicales dans la mesure où les rares moyens dédicacés à des avancées sociales ne doivent en aucune manière servir au financement structurel du fonctionnement des secteurs.

L’absence du secteur des maison repos sur le banc patronal

La régionalisation fait du secteur des maisons de repos le premier secteur en Région wallonne. Sur le banc patronal , au moins une partie de celui-ci (le commercial) n’est pas représentée. Les travailleurs-ses de ces institutions doivent bien entendu bénéficier de l’accord social. La situation est d’autant plus préoccupante pour ce secteur qu’il dispose par ailleurs de l’opportunité de créer des centaines d’emplois financés par le MARIBEL social en appui à la mesure d’allègement du temps de travail (jours de congé supplémentaires) qui pourrait être adoptée en Région wallonne.

Les organisations syndicales exigent des clarifications rapides sur ces différents points afin d’entériner au plus vite l’Accord social pour la période 2018-2020 et de conclure les conventions collectives d’application pour chacun des secteurs concernés.

Eric Dubois, responsable sectoriel à la CGSLB, précise "Alors que nous sommes en pleine négociation afin de signer un accord social pour les travailleurs du Non Marchand (NM) de la Région wallonne (pour rappel, le dernier accord NM en Région wallonne date de 2011 !), les fédérations patronales de la SCP 31902 ont décidé de bloquer les négociations tripartites pour un nouvel accord social dans les secteurs NM de la Région wallonne...malgré plusieurs tentatives, elles refusent de participer aux négociations. Ces fédérations réclament des moyens supplémentaires (auprès du pouvoir subsidiant) pour les frais de fonctionnement des institutions (probablement légitimes mais qui relèvent plutôt du financement structurel du secteur)...nous ne voyons donc pas de lien avec la négociation d’un nouvel accord social et comprenons encore moins la "prise en otage" des travailleurs des secteurs NM de la Région wallonne !"

[A Lire]

- Le Fédéral convainc le non-marchand
- Un accord fédéral en vue pour le non-marchand ?
- Les négociations reprennent pour le non-marchand
- FWB : le non-marchand a été convoqué
- Non-marchand : les montants maintenus en Wallonie
- Enfin une réponse de la Wallonie pour le non-marchand
- Où en est le non-marchand ?
- Tout est perdu pour le non-marchand ?
- La manifestation des travailleurs wallons du non-marchand approche
- « Grand succès » pour la manifestation du non-marchand
- 10 à 15.000 travailleurs du non-marchand dans les rues de Bruxelles
- Les infirmières seront présentes en nombre à la manif du non-marchand
- Le printemps du non-marchand démarre !
- Le secteur non-marchand, champion de l’absentéisme
- Nouvelle déception du non marchand à la Région wallonne
- Non-marchand : ça avance à Bruxelles !
- Non-marchand : 2e grande manifestation nationale ce 21 mars
- Le secteur non-marchand martèle : il veut un accord pour 2017
- Non-marchand : les syndicats fustigent le gouvernement wallon
- Le secteur non-marchand en a assez
- Pas de budget pour le non-marchand
- Le non-marchand n’a jamais été évalué à sa juste valeur



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.