Les blouses blanches menacent à nouveau de faire grève !

Les blouses blanches menacent à nouveau de faire grève !

Les négociations entamées il y a 2 ans dans le secteur fédéral des soins de santé se terminent. Ce lundi 13 janvier, une réunion de la dernière chance est programmée. La CNE ne fonde pas beaucoup d’espoir sur cette entrevue. Faute d’un accord, le syndicat prévient : « Le seul scénario possible deviendra la mise en place d’un nouveau plan d’actions ».

[DOSSIER]
- Soins de santé : échec des négociations entre employeurs et syndicats
- Grève des Blouses Blanches : le cri de détresse des professionnels

Un accord social signé avec le gouvernement fédéral en octobre 2017 devait depuis faire l’objet de conventions collectives pour rendre effectifs les avantages prévus pour les 150.000 travailleurs du secteur. Le 24 octobre passé, une journée de grève nationale avait semblé débloquer la situation. D’autant qu’avec le Fonds Blouses Blanches, au moins 100 millions d’euros seront injectés dans les hôpitaux privés en 2020. Depuis, la désillusion plane du côté des représentants syndicaux. De retard en absence de mandat, les employeurs auraient, selon eux, postposé les négociations au-delà du délai convenu (31 décembre). Un dernier délai a été fixé au lundi 13… ce qui permettrait encore la signature des conventions le 27 janvier.

11 heures de réunion... En vain

Lors de la séance de négociation de ce jeudi qui a duré près de 11 heures, les différents acteurs ne sont pas parvenus à trouver un terrain d’entente. Selon la CNE, les fédérations patronales, loin de faire des concessions en vue d’un accord, auraient carrément durci leur position.

« Ainsi, dans plusieurs domaines, les employeurs ont présenté des positions largement en recul, sachant clairement qu’elles seront inacceptables pour le banc syndical. On a même constaté que certains textes déposés par les syndicats il y a plus de 6 mois, n’avaient fait l’objet d’une étude patronale que dans les dernières heures », dénonce la CNE. Et de rajouter : « Bien plus, en ce qui concerne la mise en place des réseaux hospitaliers, les employeurs refusent toute concertation au niveau des coupoles regroupant les hôpitaux, et remettent en cause plusieurs points d’un préaccord négocié de longue date avec la ministre De Block. »

Si aucun accord ne ressort de cette réunion de la dernière chance, le syndicat vert prévient : « Le seul scénario possible deviendra la mise en place d’un nouveau plan d’actions. »

- [A lire] : Blouses blanches : de l’épuisement professionnel à la perte de sens



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus