Plus d’un milliard d'euros pour les hôpitaux wallons

Plus d'un milliard d'euros pour les hôpitaux wallons

En Wallonie, un plan de construction sur 5 ans pour les hôpitaux a été engagé par le gouvernement. Financé à hauteur de 1.2 milliard d’euros, il engagera une rénovation des infrastructures existantes. Un véritable refinancement, à l’heure où le secteur hospitalier est en plein remaniement avec la réorientation des soins vers le domicile.

Le secteur hospitalier doit aujourd’hui s’adapter aux nouvelles politiques de rationalisation de l’offre : la fermeture de maternités ou encore la désinstitutionalisation des soins de santé mentale s’accompagnent d’une réorientation des soins vers le domicile. En Wallonie, le gouvernement a pourtant choisi de lancer un plan de rénovation des hôpitaux sur 5 ans. Pour ce secteur créateur de nombreux emplois, il s’agit d’un véritable refinancement de plus d’un milliard d’euros.

Une rénovation des hôpitaux à plus d’un milliard d’euros

Le Région wallonne, compétente en matière d’infrastructures hospitalières depuis la 6ème réforme de l’Etat, va investir 1.2 milliard d’euros pour rénover ses hôpitaux.

Les structures qui veulent profiter de ce plan d’investissement devront répondre à l’appel à projets avant la mi-mai et disposer d’un dossier solide. En effet, elles sont tenues de présenter un plan de financement et de disposer d’un taux d’occupation supérieur à 72.5%. Le dossier doit aussi comporter une description précise des travaux à engager ainsi que leurs objectifs. Afin de ne pas créer des projets d’investissement trop importants, les hôpitaux auront l’obligation au bout de 25 ans de trouver de nouvelles sources de financement et de diminuer leur nombre de lits.

- [A lire] : Réforme des hôpitaux : de meilleurs soins sans faire d’économies

Le secteur hospitalier, créateur d’emplois

Le refinancement des hôpitaux wallons apparaît important dans la mesure où il s’agit d’un secteur qui crée de nombreux emplois. En effet, ils travaillent avec des soignants, dont le nombre doit augmenter si l’on veut éviter une éventuelle pénurie, mais aussi des équipes sociales. Olivier Willcocx, administrateur délégué de Beci, qui a récemment réalisé une étude sur le réseau hospitalier bruxellois, rapporte ainsi au Soir que "le secteur hospitalier, tous réseaux confondus, représente 5 milliards d’euros et plus de 37.000 emplois". Les hôpitaux bruxellois à eux seuls seraient à l’origine de plus de 7.000 emplois. La ville a d’ailleurs elle aussi investi près de 200.000 euros dans le secteur, notamment pour la gestion des infrastructures.

Quelle place pour l’hôpital dans les futurs soins de santé ?

Depuis plusieurs années, la politique fédérale de santé tente de rationaliser l’offre hospitalière afin de réaliser des économies, mais aussi d’adapter les soins aux personnes et aux nouveaux enjeux de la société, comme le vieillissement de la population. Ainsi, des réformes comme Psy 107 en santé mentale tentent de réduire le nombre de lits en s’orientant vers des soins réalisés par des équipes mobiles. Pourtant, la suppression des lits reste complexe, et suscite des inquiétudes auprès des soignants. La ministre fédérale de la Santé tente aussi de diminuer la place des soins hospitaliers en facilitant les soins à domicile. En effet, l’hospitalisation à domicile est désormais possible, y compris pour l’antibiothérapie et la chimothérapie. Dans ce contexte, les infirmiers à domicile deviennent donc des acteurs primordiaux dans la prise en charge, faisant ainsi évoluer le métier vers de possibles nouvelles attributions.

- [A lire] : Bruxelles doit revoir sa prise en charge psychiatrique

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.