Soins à domicile, ça passe aussi par la 1ère ligne !

Soins à domicile, ça passe aussi par la 1ère ligne !

Cette année, le Fonds Dr.Daniël De Coninck de la Fondation Roi Baudouin a choisi d’investir dans les soins de première ligne. Il soutiendra des projets de collaboration entre les soignants et les organisations de quartier, mais aussi d’e-santé et de recherche universitaire.

Les soins de première ligne ont été réorganisés suite au transfert de compétences de la 6ème réforme de l’Etat, comme en Wallonie par exemple. Ils comprennent divers acteurs, dont les médecins généralistes, libéraux ou en maison médicale. Pour mieux prendre en charge les soins à domicile, il s’agit pour eux de réussir à s’intégrer dans un système de soins plus global, notamment avec le développement de l’e-santé qui transforme le suivi du patient en l’impliquant directement. Il leur faut aussi collaborer avec d’autres intervenants, comme les aidants proches, ou encore les infirmiers à domicile, qui pourraient à leur tour passer en première ligne si de nouvelles responsabilités leur sont attribuées. Le Fonds Dr.Daniël De Coninck, géré par la Fondation Roi Baudouin, propose alors de financer des projets dans ce sens, ainsi qu’une chaire universitaire pour les soins de première ligne.

Pouvoir rester chez soi et y être soigné quand on vieillit ou qu’on est malade chronique : ce n’est pas seulement un idéal pour de nombreuses personnes ; les pouvoirs publics misent eux aussi de plus en plus sur un renforcement des soins de première ligne. À partir de cette année, le nouveau Fonds Dr. Daniël De Coninck, géré par la Fondation Roi Baudouin, investit en force dans des soins de première ligne de qualité.

Le Fonds suivra trois pistes : soutenir des projets qui contribuent directement à la qualité de vie des patients soignés à domicile, soutenir les professionnels des soins de première ligne et développer des connaissances sur les soins de première ligne.

Les premières initiatives du Fonds viennent d’être lancées. Elles illustrent chacune l’un des axes stratégiques du Fonds. De nombreuses autres initiatives suivront dans le courant de cette année.

Collaborations locales de quartier

La collaboration entre acteurs de soins de première ligne, habitants et organisations actives dans le quartier – une association d’aidants proches, une organisation bénévole, une association locale, un entrepreneur (social)… – peut améliorer la qualité des soins, mais ne va pas forcément de soi. Les acteurs de première ligne, comme des associations de médecins généralistes, des organisations de soins à domicile, des réseaux régionaux de pharmacies ou encore des mutualités, sont souvent organisés à un autre niveau, qui n’est pas celui du quartier – ce qui complique l’intégration des soins et de l’aide sociale dans des initiatives de quartier. Afin d’encourager les collaborations, le Fonds soutient aussi bien des projets existants que des nouvelles initiatives dans lesquels des professionnels de première ligne et des acteurs locaux se mobilisent ensemble pour apporter des soins aux habitants du quartier.

Les propositions de projets de tous les acteurs qui contribuent à un quartier bienveillant, qu’ils soient actifs dans les soins de première ligne ou en dehors, sont les bienvenues. Les projets sélectionnés peuvent obtenir un soutien financier pouvant aller jusqu’à 10.000 euros.

- [A lire] : Les Aidants Proches gagnent à être (re)connus

La technologie au service des soins à domicile

Un deuxième appel porte sur l’utilisation d’outils technologiques, comme des apps qui permettent de suivre les données médicales. La technologie progresse à grands pas mais les applications concrètes ont parfois du mal à suivre. C’est pourquoi le Fonds Dr. Daniël De Coninck soutient des projets qui implémentent la technologie chez les patients soignés à domicile et qui évaluent comment l’utilisation d’outils technologiques accroît la qualité des soins.

- [A lire] : Maggie De Block fait un nouveau pas vers l’e-santé

L’appel s’adresse à des organisations actives dans les soins de première de ligne, des associations de patients, des médecins, des universités, des hautes écoles… Les projets sélectionnés peuvent bénéficier d’un soutien de 100.000 euros maximum.

Chaire Soins de première ligne

Afin d’encourager le développement d’une vision, la recherche et l’innovation dans les soins de première ligne, le Fonds Dr. Daniël De Coninck financera aussi deux chaires interuniversitaires, l’une en Fédération Wallonie-Bruxelles et l’autre en Flandre. Ces chaires doivent stimuler l’acquisition et le partage des connaissances sur les soins de première ligne dans notre pays. Les universités et les hautes écoles ont jusqu’au début de l’été pour se porter candidates. Une condition importante : elles doivent collaborer avec d’autres universités et hautes écoles. Le financement s’élèvera à 500.000 euros par an et par chaire, pendant cinq ans.

À propos du Fonds Dr. Daniël De Coninck

Le Fonds Dr. Daniël De Coninck, géré par la Fondation Roi Baudouin, a été institué à l’initiative de la Croix Jaune et Blanche de Flandre occidentale, avec le soutien de toutes les organisations de la Croix Jaune et Blanche. Il porte le nom de Daniël De Coninck, qui fut président pendant 30 ans, en l’honneur de son engagement. Le Fonds veut donner une impulsion à la recherche et au développement des soins intégrés pour les patients résidant à domicile, un domaine dans lequel les moyens sont beaucoup plus limités que ceux de la recherche médicale spécialisée.

Plus d’info

Vous trouverez toutes les informations sur les appels à projets et les chaires, avec les critères de sélection et les délais d’introduction des dossiers, sur www.kbs-frb.be.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus