"Les sages-femmes subissent de plein fouet les restrictions budgétaires"

Le 13 septembre 2020 à 13h, une manifestation nationale pour les soins de santé s’organise à Bruxelles (début de la marche au mont des Arts). L’Union Professionnelle des Sages-femmes Belges (UPSFB) et l’AFSFC soutiennent le mouvement. Retrouvez-nous au 4 boulevard de l’Empereur (devant la KBR) pour le départ du cortège sage-femme.

Depuis plus d’un an, les mouvements sociaux secouent les services de soins publics et privés, ambulatoires comme hospitaliers. Les soignant.e.s interpellent les autorités quant aux politiques d’austérité menées ces dernières années dans le secteur de la santé. Les processus d’optimisation et d’économies ont pris le dessus sur des logiques qualitatives et de bien-être des usager.e.s de soins comme des travailleur.e.s (comme illustré par la menace récente de fermeture d’une maternité sur six en Belgique).

L’obstétrique et les sages-femmes, en tant qu’acteur.trice.s de soins centraux de première, seconde et troisième ligne, ne font pas exception à la règle et subissent de plein fouet les restrictions budgétaires et le manque de moyen octroyé à leur discipline.

Les conséquences immédiates de ces logiques de soins sont entre autres :

  • L’impossibilité de prodiguer des soins en accord avec les recommandations nationales (ex : la pratique de l’auscultation intermittente qui requière une femme par sage-femme ),
  • Des tarifs INAMI qui ne permettent pas aux sages-femmes de vivre de leur profession en temps qu’indépendantes complètes ,
  • La mise en place de réformes (totalement) dépourvues d’anticipation, entraînant des conséquences majeures tant pour les professionnels que pour les familles,

- [A lire] : Grande manifestation de la Santé : "Le soignant doit libérer sa parole !"

Une série de revendications

Fin 2019, l’UPSFB et l’Association Francophone des Sages-femmes Catholiques (AFSFC) appelaient à un refinancement de la profession et à des actions politiques concrètes afin de mener à bien les revendications suivantes :

  • Une augmentation des montants liés aux prestations sage-femme au vu du degré́ d’autonomie et de responsabilité́ de sa profession médicale.
  • Une révision des conditions de travail et des normes d’encadrement permettant une prise en charge individualisée et globale des femmes par les sages-femmes exerçant en milieu hospitalier.
  • Faire reconnaître la valeur ajoutée de la sage-femme comme professionnelle de 1ère ligne au sein du réseau santé périnatale et faciliter ses pratiques.

Pendant la crise Covid 19, les impératifs urgents de santé publique étaient tels que les besoins, les préférences, les décisions des femmes enceintes et même de leurs droits et ceux de leur(s) bébé(s) ont été perçus comme moins importants voir superflus. Ce n’est cependant pas une réponse efficace pour la sécurité, la santé et le bien-être à court et à long terme des femmes, des bébés, des familles ou du personnel soignant et des étudiants. Toute pratique restrictive mise en œuvre va à l’encontre du fait que la sécurité a des dimensions physiques, psychologiques, sociales, culturelles et spirituelles .

- [A lire] : Léa, sage-femme à l’hôpital : "Courir... encore et toujours courir !"

Il est important que la réponse en temps de crise sanitaire ne crée pas de risques qui l’emportent sur les avantages et ne détruise pas les systèmes et les pratiques existants qui sont essentiels à la survie, à la santé et au bien-être des femmes et de leur(s) nouveau(x)-né(s) (ex : césarienne élective ; séparation de la mère et de son bébé ; interdiction d’un accompagnant pendant le travail, l’accouchement et à la maternité). L’omission d’aspects clés fondés sur des données prouvées de soins sûrs et de qualité a des conséquences durables pour les individus, les familles et la société en général .

C’est dans ce contexte que l’Union Professionnelle des Sages-femmes Belges et l’AFSFC tiennent à apporter tout leur soutien aux mobilisations organisées par la Santé en Lutte ce 13 septembre 2020.

Pour les associations francophones de sages-femmes UPSFB et AFSFC

Vanessa Wittvrouw

Présidente UPSfB



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus