Les gares belges ne sont pas accessibles aux PMR

Les gares belges ne sont pas accessibles aux PMR

En Belgique, seules 21 gares sur 546 assurent un accès intégral pour les personnes à mobilité réduite. Ça fait moins de 4%, selon les données du Collectif Accessibilité Wallonie Bruxelles (Cawab), publiées ce mardi par La Libre.

En matière d’accessibilité, on ne peut pas dire que la Belgique soit à la pointe. Si certaines initiatives sont mises en place, au quotidien, se déplacer pour une personne en situation de handicap demeure un parcours du combattant. Or, l’accessibilité c’est vital, tant pour les personnes porteuses d’un handicap que pour les personnes à mobilité réduite (PMR), comme les parents avec une poussette, les touristes avec leurs valises, les cyclistes ou les personnes âgées. La Belgique a d’ailleurs été condamnée par l’Europe en ce qui concerne l’inclusion des personnes handicapées. Dès lors, si plusieurs initiatives ont vu le jour, le pays est encore à la traîne… Et pour preuve : seulement 21 gares belges sur 546 sont aujourd’hui équipées en conformité avec les conditions de la SNCB, pour assurer une accessibilité en toute autonomie des PMR. Dans d’autre mots, cela ne fait même pas 4% des gares, selon les données du Collectif Accessibilité Wallonie Bruxelles (Cawab), publiées ce mardi dans La Libre.

[DOSSIER]

- De belles initiatives pour les PMR !
- Pour 2018, les conventions nominatives seront prises en charge… et après ?

Des mesures insuffisantes

Pour le Cawab, les efforts de la SNCB en matière d’accessibilité sont encore minimes : “Oui, certaines choses se sont améliorées. Il faut le saluer. Mais les mesures sont réalisées au compte-gouttes”, déclare Nino Peeters, membre du Cawab et président de l’ASBL Passe le message à ton voisin, à La Libre. Vu ces résultats, le Collectif Accessibilité Wallonie Bruxelles a envoyé ce lundi un courrier à François Bellot, ministre de la Mobilité (MR). Le Collectif et 50 autres associations représentants des personnes à mobilité réduite demandent une meilleure accessibilité aux gares, aux quais et aux trains.

Un audit d’accessibilité et un plan stratégique

Les signataires du courrier demandent, premièrement, un audit de l’accessibilité de l’ensemble des services et infrastructures, révisé et publié annuellement. "Il est temps de faire un état des lieux. C’est nécessaire : aujourd’hui, on sait à peine où l’on est. Mais surtout, on ne sait pas où l’on va" souligne Nino Peeters.

Deuxièmement, ils sollicitent un plan stratégique de mise en accessibilité du réseau de transport ferroviaire belge ambitieux, incluant des délais et des budgets dédiés. Pour N. Peeters ce plan permettra un suivi à long terme : "Il faut un plan avec des budgets et des échéances. Ce que l’on reproche à la SNCB, c’est de manquer de vision à long terme. Acheter du nouveau matériel roulant, c’est bien. Sauf qu’il n’est pas compatible avec la hauteur des quais. Ces rames vont servir pendant 30-40 ans… On ne peut donc même pas oser espérer que d’ici 30-40 ans, l’accessibilité se sera améliorée !", explique-t-il.

Des résultats contestés

Pour rappel, différentes initiatives ont vu le jour l’année dernière afin d’améliorer l’accessibilité pour les PMR dans différents endroits. Le service d’assistance pour permettre à ces personnes de monter dans le train a été renforcé. On trouve aujourd’hui 41 gares qui assurent une assistance personnelle avec une demande de réservation jusqu’à trois heures à l’avance. D’autres 131 gares et arrêts de la SNCB proposent une réservation de 24 heures à l’avance. Egalement pour les gares qui sont en cours de rénovation, les quais sont tous mis au niveau standard (76 cm).

Cependant, le Cawab souligne que ces services ne sont pas encore bien mis en place : "Certaines gares sont intégralement accessibles mais le service d’assistance n’y est pas disponible. Et vice versa", déclare N. Petters.

Le bilan actuel

A l’heure actuelle, il existe en Belgique 21 gares intégralement accessibles aux PMR. Ces dernières proposent également de l’assistance personnelle. D’autres 94 gares n’ont pas d’accessibilité intégrale, mais proposent un service d’assistance. 70 gares ont l’accessibilité intégrale, mais elles n’assurent pas une assistance personnelle. Et 361 ne sont pas du tout accessibles aux PMR, elles n’assurent aucun de ces deux services.

La rédaction



Commentaires - 1 message
  • Oui les gares belges doivent absolument résoudre ce problème... Y'a pas que des personnes valident dans la population et en plus pour des femmes avec les poussettes pour bébé ; c'est vraiment trop compliqué.

    bella2227 jeudi 5 juillet 2018 09:03

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus