Journée Internationale des aides-soignants ce 26 novembre !

25/11/22
Journée Internationale des aides-soignants ce 26 novembre !

Ce samedi, les aides-soignants sont à l’honneur ! A cette occasion, le Guide Social vous propose un dossier dédié à ce métier emblématique de la santé. Retrouvez toutes les informations concernant les formations, le salaire ou bien encore l’emploi ainsi que des témoignages, aussi inspirants que réalistes, de travailleurs et de travailleuses.

Être aide-soignant.e, c’est exercer un métier gratifiant mais qui demande une disponibilité de chaque instant !

Intégré dans une équipe de soins, l’aide-soignant.e s’occupe, sous la supervision et la responsabilité du personnel infirmier, de patients malades ou dépendants. Que ce soit dans les hôpitaux, dans les MR/MRS ou encore à domicile, son rôle est de veiller au bien-être et au confort des personnes fragiles. Il ou elle est là pour faciliter la vie des malades ou des personnes dépendantes en leur assurant un maximum d’autonomie ou en les aidant dans les tâches de la vie de tous les jours.

 Missions, compétences, qualités ou encore accès à la profession : retrouvez la présentation de cette profession de la santé !

Comment devenir aide-soignant en Belgique : les formations

La formation d’aide-soignant.e donne droit à un certificat de qualification. Elle se présente sous différentes formes, en fonction qu’il s’agisse d’une formation continue ou d’une reprise d’études :

  • Plein exercice. En réalisant cette 7ème année section aide-soignant, vous obtiendrez en plus de votre certificat de qualification, le Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur (CESS) ce qui offre la possibilité de poursuivre des études supérieures.
  • La promotion sociale. Les cours sont généralement organisés de jour et à temps plein sur 2 ou 3 années. Quelques écoles organisent la formation de manière flexible (le samedi et/ou en soirée).
  • Formation en alternance. Elle est assurée par les CEFA (Centre d’Education et de Formation en Alternance), généralement composée de 2 jours de formation générale au CEFA et 3 jours d’activités en entreprise tout au long de l’année.

En savoir + sur les formations et sur les multiples lieux de formation

Aide-soignant en Wallonie : 2.000 offres d’emploi par an !

En Wallonie, le métier d’aide-soignant est considéré comme une fonction critique par le Forem. Ainsi, les opportunités d’emploi sont en augmentation depuis plusieurs années. « Les opportunités d’emploi dans ce métier sont en hausse ces dernières années atteignant environ 2000 opportunités d’emploi par an », annonce le Forem. « Mais la proportion de contrat CDD semble indiquer un turnover important dans ce métier. »

Mais, quels sont les contrats proposés ainsi que les régimes et conditions de travail ? Quels secteurs engagent le plus ? Le Guide Social fait le point dans cet article.

Quel est le salaire d’un aide-soignant en Belgique ?

La rémunération des aides-soignants est divisée en deux catégories et varie en fonction de celles-ci. Celle des aides-soignants rémunérés selon le barème de l’IFIC et ceux qui ne le sont pas.

La rémunération de l’aide-soignant qui n’est pas rémunéré selon le barème de l’IFIC se situe en moyenne entre 2.000 € et 3.100 €.

En moyenne, les aides-soignants rémunérés selon le barème de l’IFIC perçoivent une rémunération située environ entre 2.400 € et 3.500 €.

En savoir + sur la rémunération

Témoignage de Sabine, aide-soignante à l’hôpital

Sabine Henry, 54 ans, est aide-soignante en milieu hospitalier. Avec le Guide Social, elle revient sur ses études, sur son expérience en maison de repos, sur ses moments de doutes mais aussi sur toutes les petites victoires, sur toutes les rencontres empruntes d’humanité qui contrebalancent la dureté de son quotidien. Cette professionnelle expérimentée porte son métier dans ses tripes. Dans son âme aussi.

Lire la suite de cet article…

Témoignage d’Ingrid, aide-soignante en maison de repos

Ingrid Knaepen est aide-soignante depuis vingt ans à la Seigneurie du Val Saint-Lambert, une maison de repos et soins située à Seraing. Ce petit bout de femme de 49 ans, flamboyante et viscéralement humaine, nous raconte son quotidien parmi les personnes âgées. Elle évoque des sujets aussi importants que la vieillesse, la maladie, la mort, l’accompagnement des familles ou encore les normes d’encadrement.

Lire la suite de cet article…



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus