La Fédération Wallonie-Bruxelles renouvelle sa convention de partenariat avec l’ASBL SOS VIOL

02/03/22
La Fédération Wallonie-Bruxelles renouvelle sa convention de partenariat avec l'ASBL SOS VIOL

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles a dégagé des moyens financiers supplémentaires afin d’augmenter les horaires de la ligne d’écoute SOS Viol (0800/98.100). Le Gouvernement a ainsi donné son feu vert à la conclusion d’une convention pluriannuelle 2022-2023 entre la FWB et l’ASBL SOS Viol.

Le budget annuel de 135.000 euros prévu par cette convention permettra à cet acteur de poursuivre son travail d’accueil et d’accompagnement des personnes confrontées à la problématique des violences sexuelles. La ligne téléphonique gratuite de SOS Viol sera désormais accessible du lundi au vendredi de 8 à 18h et deux soirées supplémentaires jusqu’à 20 heures.

L’association dispose aussi d’un service de « tchat » gratuit, anonyme et accessible en ligne pour les victimes de violences sexuelles. Elle offre aussi des formations à l’accueil des victimes d’agressions sexuelles aux professionnels.

 Lire aussi : Le Monde selon les femmes : une coopération Nords/Suds pour la cause féministe

Echanger gratuitement en ligne de façon anonyme

La Ministre en charge des Maisons de Justice, Valérie Glatigny, a pointé : « L’ASBL SOS VIOL fait partie des acteurs de terrain dont le travail de première ligne est indispensable pour la prise en charge des victimes de violences sexuelles. On sait en effet combien il est souvent difficile pour ces victimes de franchir le pas et de parler de leur agression. Les moyens débloqués permettront à l’ASBL d’étendre les heures durant lesquelles sa ligne téléphonique est disponible, ce qui facilitera cette première prise de contact. Les victimes pourront en effet échanger gratuitement en ligne de façon anonyme et sans devoir discuter en face à face avec un professionnel. Je tiens enfin à remercier l’ensemble des acteurs de terrain pour leur engagement quotidien aux côtés des victimes depuis le début de la pandémie.  »

« L’asbl SOS VIOL est l’un des maillons essentiels de la prise en charge des victimes de violences sexuelles. La libération de la parole est une étape fondamentale de la reconstruction. Je me réjouis donc que les moyens financiers octroyés à SOS Viol soient non seulement pérennisés mais en plus augmentés pour pouvoir renforcer l’écoute, l’orientation et l’accompagnement des victimes », rajoute la Ministre des Droits des Femmes, Bénédicte Linard.

 Lire aussi : Création de 67 places d’accueil pour les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants

Agréée et subventionnée depuis 2018

L’ASBL SOS VIOL est un service agréé et subventionné par la Fédération Wallonie-Bruxelles depuis 2018 comme service d’aide aux victimes auxquelles elle fournit tant une aide sociale que psychologique. Un service juridique et une ligne d’écoute gratuite (0800/98.100) sont aussi mis à la disposition des victimes de violences sexuelles.

L’ASBL met également un service de « tchat » en ligne à disposition depuis avril 2020. Le « tchat » est actuellement accessible 12 heures par semaine. Le public cible de ce service sont les adultes et les mineurs de plus de 15 ans. Concrètement, une victime peut ainsi échanger gratuitement en ligne avec un psychologue de façon anonyme.

Ce canal de contact facilite une première prise de contact par la victime en vue d’un accompagnement ou d’une prise en charge. On notera une augmentation de 50.000 euros des moyens annuels, portant le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles à hauteur de 135.000 euros.

 Lire aussi : L’ASBL AWSA-BE déconstruit les clichés sur les femmes arabes (VIDEO)



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus