Plan Grand-Froid, Housing First : les dispositifs renforcés pour l’hiver

Plan Grand-Froid, Housing First : les dispositifs renforcés pour l'hiver

Si chaque hiver le sans-abrisme préoccupe un peu plus, cette année apparait encore plus cruciale en raison de la crise sanitaire. La ministre wallonne de l’Action Sociale Christie Morreale est revenue sur les dispositifs en place tout en apportant des précisions sur les mesures à venir pour ces prochains mois.

Dans sa Déclaration de Politique Régionale, le Gouvernement de Wallonie a réitéré sa volonté d’éradiquer le sans-abrisme au cours des prochaines années. Si c’était déjà une nécessité, la crise du coronavirus a mis en exergue la grande fragilité des personnes sans-abris et l’urgence de toutes les loger. S’exprimant en commission du parlement wallon le 29 septembre, la ministre de l’Action Sociale a précisé les mesures pour les prochains mois.

- [À lire] : Intégration sociale et handicap : portrait et défis de la nouvelle ministre

Plan Grand froid : les mesures spéciales hiver

À l’approche de l’Hiver, les dispositifs pour aider les sans-abris ont été renforcés. Les relais sociaux ont bénéficié de moyens financiers additionnels pour prendre en charge correctement les personnes en situation de détresse sociale. En coordination avec les arrondissements administratifs, un dispositif supplétif ou dormant a été prévu pour chaque relai social en cas de saturation. Cette mesure s’appuie sur des lieux non utilisés pour créer des lits supplémentaires. À Charleroi, plusieurs logements publics inoccupés ont ainsi été réquisitionnés. Par rapport au coronavirus, un dispositif de confinement a normalement été pensé en cas de nécessité.

- [À lire] : Accord pour le non-marchand : vers les premières concertations

Housing First : renforcement d’un dispositif déjà efficace

Le programme Housing First Belgique a vu le jour en 2013. L’objectif, dans un premier temps, est d’accorder des places d’hébergement à tout prix, sans être freiné par d’autres problématiques telles que la toxicomanie ou la phobie administrative. Accorder d’abord un logement aux personnes sans-abris permet de les accompagner sur le long terme pour un suivi efficace. Depuis 2016, le dispositif est actif à Charleroi, Liège, Namur, mais aussi Mons et Tournai. Chaque relai social prend en charge 20 personnes par an, et dispose de 125 000€ pour leur venir en aide. En raison des circonstances actuelles, des subventions supplémentaires ont également été accordées.
En plus de vouloir renforcer le programme Housing First qui fait ses preuves au quotidien, la ministre de l’Action Sociale Christie Morreale souhaite étendre d’autres dispositifs existants. Début 2020, d’autres subventions avaient en effet été allouées pour accompagner les personnes dites “primo-arrivantes dans la rue”. Ces personnes sans-abris font face à des problématiques particulières, l’objectif est de ne pas les laisser s’enliser dans leur situation pour qu’elle ne devienne pas structurelle. L’appel à projets avait déjà réparti 350 000€.
La ministre, très concernée par cette question a prévu de rencontrer les associations de terrain en décembre pour faire le point sur les mesures en place et leurs besoins à venir. “La lutte contre le sans-abrisme représente un enjeu majeur, et je compte bien poursuivre le développement d’actions porteuses de résultats”, a-t-elle conclu.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus