La MADO de Mons devient une référence pour le secteur jeunesse

La MADO de Mons devient une référence pour le secteur jeunesse

A Mons, le service de l’enfance et de la jeunesse du CPAS vient d’ouvrir une maison de l’adolescent, ou MADO. Ouverte 6 jours sur 7, elle regroupe différents services à destination des jeunes, mais aussi de leurs parents et des professionnels.

Il peut être difficile de s’y retrouver dans secteur de l’Aide à la Jeunesse, en raison des nombreux organismes existants. Les services jeunesse sont en effet très spécialisés, pour éviter les amalgames, fournir un accompagnement de qualité et orienter un jeune peut alors sembler une épreuve, même pour les professionnels. Le service de l’enfance et de la jeunesse du CPAS de Mons a donc décidé de monter sa maison de l’adolescent (MADO), ouverte à tous 6 jours sur 7. L’objectif : rassembler la demande pour devenir un véritable référent des services jeunesse.

Des locaux pour toutes les demandes

La MADO de Mons se situe sur l’îlot de la Grand’Place, à l’emplacement de l’ancienne médiathèque. Ouverte le 28 mars dernier, elle est gérée par l’EquipAJ et ses locaux sont adaptés aux différentes demandes. En effet, les jeunes, mais aussi les parents et les professionnels, peuvent se présenter pour aller chercher des informations. Des bureaux sont aussi là pour les entretiens individuels, ainsi qu’un espace collectif pour les échanges à plusieurs.

- [A lire] : L’ado, responsable du succès des mesures d’aide ?

Un référent jeunesse

Par cette initiative, la MADO l’EquipAJ tente de s’imposer comme le référent jeunesse à Mons. Il s’agit de recevoir toutes les demandes afin de bien les orienter vers les différents services. "Le monde et la société changent et les besoins sont différents", explique le directeur de la Cité de l’Enfance de Mons à La Province. "Au fil des années, nous avons remarqué que beaucoup de choses existent pour les jeunes mais tout est spécialisé et donc éparpillé. C’est un peu le parcours du combattant pour trouver la bonne info et c’est la même chose pour les familles ! Nous avons trouvé des solutions parce que les problèmes d’aujourd’hui ne sont plus les mêmes que ceux d’il y a 20 ans", poursuit-il. Une assistante sociale, mais aussi des éducatrices, une documentaliste et un coordinateur travaillent ainsi à la MADO. Ils peuvent aussi intervenir sur le terrain en accompagnant les adolescents dans leurs démarches.

Les services de l’Aide à la Jeunesse, pas facile de s’y retrouver !

Le secteur jeunesse intervient à de multiples niveaux et les organismes sont donc nombreux. Ils doivent gérer des problématiques lourdes comme la prévention de la radicalisation, les situations de crise, la délinquance ou encore le décrochage scolaire. Chaque institution bénéficie généralement de son propre sigle, pas forcément compréhensibles pour tous. A tous ces dispositifs s’ajoutent des acteurs plus généralistes, à destination de tous les jeunes, comme les organisations de jeunesse, mais aussi les services d’information et de suivi médical que sont les plannings familiaux.

- [A lire] : Plus d’informations pour la contraception des jeunes

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus