La Wallonie lance le mouvement de transparence des subsides

La Wallonie lance le mouvement de transparence des subsides

Suite aux divers scandales monétaires qui ont touché le secteur associatif depuis de nombreux mois à présent, la Wallonie a décidé de prendre des mesures concrètes, comme les décrets de gouvernance et de transparence des mandats publics et de leurs rémunérations. Mais pas que. En effet, la Région lance également un site spécial, qui répertorie les subventions reçues par les ASBL, pour une période donnée.

Irions-nous vers réellement plus de transparence dans la sphère publique ? Il semblerait qu’en Wallonie, la volonté des politiques aille clairement dans ce sens. Après les différents scandales pécuniers qui ont touché plusieurs secteurs ces derniers mois, le Gouvernement wallon a créé un cadastre répertoriant les subventions octroyées par la Wallonie sur la base du décret budgétaire. Cet outil de consultation est public. Il s’adresse à tous ceux qui souhaitent être informés sur les projets soutenus financièrement par l’autorité publique régionale. Ce cadastre, disponible sur un site flambant neuf, répertorie les subventions accordées par chacun des ministres du gouvernement wallon, selon son champ de compétences. Cette démarche amorce-t-elle (enfin !) la fin des comportements peu scrupuleux au sein des structures publiques ?

Un nouveau site

Le nouveau site des subventions, mis sur pieds par la Région wallonne, vise à offrir une transparence sur les montants accordés aux structures publiques par le politique. Comme précisé sur le site, on parle ici de subventions destinées à soutenir différentes initiatives menées par le secteur associatif, les pouvoirs publics locaux (communes, intercommunales, CPAS) et les associations de fait et qui s’inscrivent dans les objectifs poursuivis par la Déclaration de politique régionale.

Ces subventions ne sont pas réglementées par décret c’est-à-dire que la législation wallonne n’en fixe pas au préalable les critères, les modalités d’octroi et les bénéficiaires cibles. Elles font l’objet d’une décision et d’un arrêté ministériel qui définissent, au cas par cas, le bénéficiaire et le montant de la subvention.

- [A lire] : L’UVCW remet un avis sur la bonne gouvernance de la gestion publique

Les actions de sponsoring menées par des organismes qui font partie de la Région wallonne sont reprises dans cette définition.

Ces subventions sont octroyées dans les différents domaines relatifs aux compétences exercées par les ministres du Gouvernement wallon : économie, mobilité, environnement, logement tourisme, rayonnement de la Wallonie…

Santé

En matière de santé, compétence de la ministre Alda Greoli, plusieurs organismes sont concernés :

Subventions de la Région wallonne
Bénéficiaire Date de début Date de fin Province Montant
Psytoyens - Concertation des usagers en santé mentale 01/01/2018 31/12/2018 Liège 20.000 euros
Fédération de l’aide et des soins à domicile - FASD 15/01/2018 20/12/2018 AUTRES 19.500 euros
Société scientifique de médecine générale d’Expression française 01/01/2018 31/12/2018 AUTRES 17.800 euros
Coordination Assuétudes Hainaut Occidental 01/01/2018 31/12/2018 Hainaut 11.500euros
Ville de Châtelet 01/04/2018 30/06/2018 Hainaut 1.000 euros

Action sociale

Également en charge de l’Action sociale, Alda Greoli a accordé diverses subventions :

Subventions de la Région wallonne
Bénéficiaire Date de début Date de fin Province Montant
L’Observatoire, créateur d’échanges et de transversalité dans le Social 01/06/2018 31/05/2021 Liège 80.000 euros
L’Epée 01/01/2018 31/12/2018 Liège 22.500 euros
Passe Muraille 01/01/2018 31/12/2018 Hainaut 20.400 euros
Horizon 2000 01/01/2018 31/12/2018 Hainaut 20.000 euros
Ligue des Familles 01/01/2018 31/12/2018 AUTRES 20.000 euros
Actions régionales pour la collectivité 01/01/2018 31/12/2018 Hainaut 19.475 euros
Autonomia 01/01/2018 31/12/2018 AUTRES 16.000 euros
Interface 3-Namur 01/01/2018 31/12/2018 Namur 15.000 euros
CPF de la Province de Namur- Réseau Solidaris 01/01/2018 31/12/2018 Namur 8.000 euros
Feux de la Saint-Jean ASBL FSJ 01/06/2018 31/08/2018 Hainaut 5.000 euros
Le petit théâtre de la Grande Vie 01/01/2018 31/12/2018 Namur 5.000 euros
Hesbaye Accueil - Insertion - Education 01/01/2018 31/12/2018 Liège 4.500 euros
Association belge des Impros-J’Eux 01/01/2018 31/12/2018 Liège 4.000 euros
Fédération Francophone des Sourds de Belgique - FFSB 01/01/2018 31/12/2018 AUTRES 2.500 euros
Jeune Philharmonie - Chorale Equinox asbl 01/01/2018 31/12/2018 Brabant-wallon 2.500 euros
Association socialiste de la Personne Handicapée - ASPH 01/01/2018 31/12/2018 AUTRES 1.000 euros
MdA L’Info des Jeunes 01/02/2018 31/08/2018 Liège 1.000 euros
Voyages, Animations et Vie sociale 01/01/2018 31/12/2018 Liège 1.000 euros
Club Reine Fabiola 01/01/2018 31/03/2018 Hainaut 500 euros

Tous les ministres répertoriés

En plus d’Alda Greoli, les autres ministres de la Wallonie sont également répertoriés. Ainsi, on peut voir que le ministre de l’Agriculture, René Collin, a accordé des subventions à 156 structures, le ministre-président Willy Borsus à 48, Carlo Di Antonio, ministre de l’Environnement à 23 et Pierre-Yves Jeholet, ministre de l’emploi à 27 organismes, pour un total de 278 organismes, à partir de janvier 2018.



Commentaires - 1 message
  • Tout d'abord, balancer des chiffres comme ça aux citoyens risque d'avoir des effets pervers : ils reçoivent autant, on n'a plus besoin de leur donner (quid des levées de fond pourtant bien nécessaires pour certaines)... Or, on sait que les montants, bien qu'importants, sont souvent des bouts de ficelles quand on voit les besoin notamment pour payer du personnel.

    Ensuite, est-ce que ça risque pas d'avoir une incidence sur la vie privée des personnes qui travaillent dans ces associations. Par la bande, on pourrait connaître les budgets et donc les salaires (par les APE, on peut très bien connaître le montant des rémunérations)?

    De plus, dire que l'on accorde un subside en 2018, ne signifie pas qu'il est donné en janvier! Quid des premiers mois de l'année - est-ce que c'est publié quand l'année est écoulée?

    Sans oublier, évidemment, la concurrence entre associations. Cela existe déjà de facto avec les appels à projets. Maintenant, on saura quelles associations reçoit quel montant... et donc une tension encore plus grandes entre ASBL des mêmes secteurs.

    Plus de transparence, certes, mais pas sur le dos de l'associatif!

    Au_dethier mercredi 4 avril 2018 12:30

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus