Lutte contre le sans-abrisme et la pauvreté : une aide de 10.000 euros

Lutte contre le sans-abrisme et la pauvreté: une aide de 10.000 euros

Sur base d’une écoute attentive des besoins du terrain, la Fondation Roi Baudouin a décidé de mettre le plus rapidement possible des fonds à disposition des organisations de lutte contre la pauvreté et le sans-abrisme, au moyen d’une procédure accélérée et allégée. L’objectif est que les publics vulnérables avec lesquels ces organisations travaillent, et qui sont gravement touchés par la crise du COVID-19, puissent continuer à être aidés.

Les organisations peuvent demander un soutien forfaitaire de 10.000 euros et peuvent introduire leur dossier dès aujourd’hui. La procédure de sélection appliquée est flexible : les dossiers seront régulièrement analysés au cours des prochaines semaines en vue de pouvoir répondre aussi rapidement que possible aux besoins du terrain.

L’appel s’adresse aux organisations établies actives en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre, qui sont en contact avec des personnes en situation de pauvreté parmi lesquelles des personnes sans-abri et mal logées, et qui sont confrontées à une situation de crise, causée par le virus COVID-19.

Les moyens mis à disposition pourront servir à différentes fins, comme par exemple : l’acquisition de produits hygiéniques essentiels pour garantir la sécurité des soins, tant pour des bénéficiaires souvent vulnérables que pour les intervenants ; l’achat de denrées alimentaires et de produits de première nécessité afin de garantir la distribution alimentaire ; le renforcement des canaux de communication, le recrutement de personnel supplémentaire, ou encore, la mise en place de moyens pour accroître les capacités d’isolement du public cible.

Vous trouverez plus d’informations et le dossier de candidature en ligne sur le site internet de la Fondation Roi Baudouin.

[Sur le même sujet] :
- "Les SDF risquent de faire partie des oubliés de la crise sanitaire"
- SDF et Covid-19 : "Dans notre secteur, le télétravail n’est pas une option !"
- Charleroi : Le Rebond, Centre d’accueil de jour, reste ouvert
- Coronavirus : les infirmiers de rue continuent leur travail de terrain



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus