Maison de David : un tremplin pour les ados de l’aide à la jeunesse

Maison de David: un tremplin pour les ados de l'aide à la jeunesse

Un logement d’un nouveau type voit le jour à Bastogne. Gérée par l’agence immobilière sociale, en partenariat avec le service d’aide à la jeunesse et le CPAS de Bastogne, la Maison de David ouvre ses portes à des jeunes en quête d’autonomie.

En juin 2011, David Collin, 26 ans à peine, décédait brutalement, percuté par un chauffard. Comble de l’horreur, l’auteur des faits avait pris la fuite sans porter secours à la victime... Afin que ce tragique accident ne soit pas vain, la maman de David Collin a créé une association, dans le but de donner à certains jeunes un futur que son fils n’a malheureusement pas pu avoir. Une bien triste histoire pour un si beau projet. De façon à le réaliser, elle a confié la gestion de l’immeuble dont elle est propriétaire à l’AIS Nord Luxembourg avec une condition  : faire de cette endroit un tremplin pour les jeunes en difficultés.

- [A lire] : Projet d’arrêté "MADO" : l’avis de l’Inter-Fédérations de l’Aide à la Jeunesse

Rendre les jeunes autonomes

Pour rappel, les AIS ont pour objectif de socialiser le marché locatif. En reprenant la gestion de biens privées, ils proposent des logements de qualités à des prix préférentiels à des personnes dans le besoin. Dans ce cadre, la Maison de David accueillera des jeunes, sortant de structures d’aide à la jeunesse, à un loyer modéré. Le but est de leur donner l’opportunité de vivre en première expérience d’autonomie. «  Ce sont des logements tremplins pour ces jeunes. Tout en vivant seul, ils vont continuer d’être accompagné par le service d’hébergement d’aide à la jeunesse ainsi que le CPAS de Bastogne  », explique Stéphane Gérard, directeur de l’AIS.

Le logement est ouvert aux jeunes sortant d’une structure d’aide à la jeunesse à partir de 17 ans. Les premiers locataires sont attendus sous peu. «  Comme ils auront tous 18 ans dans les mois à venir, nous travaillons étroitement avec le CPAS afin de mettre en place un dispositif de soutien. Nous avons d’ailleurs un espace collectif, dans l’immeuble, afin d’organiser facilement des réunions avec les eux  ». Les jeunes ne seront pas chassés de la Maison lorsqu’ils atteignent leur majorité. Tant qu’ils suivent un programme de soutien et d’accompagnement, ils conserveront leur logement. «  Cependant, lorsqu’ils seront prêts, ils glisseront de la Maison de David à un autre logement AIS afin que l’immeuble soit à destination d’autres jeunes  », conclut Stéphane Gérard.

Le projet a été possible grâce à un partenariat unique entre un privé, l’AIS Nord Luxembourg, le Service d’Aide à la Jeunesse, le CPAS et la Commune de Bastogne. Une première en Région Wallonne  !

- [A lire] : Madrane : "Le code est une révolution pour le secteur !" (VIDEO)



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus