Rapide, écolo : le vélo ou la trottinette pour aller chez ses patients

Rapide, écolo: le vélo ou la trottinette pour aller chez ses patients

Pour contrer le trafic surchargé dans les villes, de plus en plus de professionnels des soins à domicile décident de changer radicalement leur mobilité. Infirmiers, kinésithérapeutes ou encore médecins remplacent la voiture par le vélo, par exemple. Un moyen de concevoir la visite des patients autrement. Un acte écologique aussi !


- [A lire] : Le futur se prépare aujourd’hui pour l’aide et les soins à domicile

« J’ai la chance de travailler en campagne, on n’a pas de problème de stationnement sauf s’il y a un tracteur, mais ça c’est autre chose. En ville, cela est très compliqué, car il n’y a pas de place de stationnement facilement accessible, et les places pour se garer sont payantes et donc il faut faire les soins très vites », nous avait confié Ariane Dumont, infirmière à domicile. Les heures de pointes sont un véritable calvaire pour les soins à domiciles.

Cette contrainte engendre alors des changements d’attitudes et de mobilité. Le trafic souvent chargé rend le temps de trajet complètement aléatoire influençant ainsi sur la prestation du professionnel qui n’est pas réellement maître de son temps. Pour contrer ce problème, de plus en plus de professionnels s’adaptent en optant pour une mobilité douce et écologie. Ce changement de mobilité n’est pas seulement une adaptation au trafic urbain, c’est également une philosophie du travail qu’adoptent les acteurs de soins et santé.

- [A lire] : Bruxelles : pénurie de kinés dans les hôpitaux et les soins à domicile

Repenser les soins à domicile

« Le fait d’avoir un vélo électrique me permet de ne plus du tout prendre la voiture pour les visites et donc, le temps que je mets pour aller d’un patient à un autre, je le connais. Et du coup, cela me permet d’avoir plus de souplesse aussi dans la durée de mes visites à domicile », déclare Françoise Laboureur, médecin à domicile, au micro de la RTBF. Sa collègue kiné, de son côté, a opté pour la trottinette électrique : « J’ai choisi la trottinette pour la facilité. Je n’avais pas beaucoup de condition physique. Donc, ça va vite, facilement et je peux l’emmener partout avec moi. Je n’ai pas besoin de prendre le temps de l’attacher. Je la rentre chez les gens et la mets dans un petit coin. »

Les consultations à domicile permettent à un public souvent isolé de par leur âge ou un handicap de bénéficier des soins médicaux de qualité. De plus, cela permet aux patients de choisir leur horaire. Cependant, le professionnel doit alors s’adapter à ce nouveau rythme de travail et ces nouvelles conditions. A l’instar de l’asbl Wheel of care, de nombreux professionnels de la santé font le choix d’une transition vers une mobilité douce et écologique permettant de s’adapter au mieux face au trafic urbain de plus en plus dense.

Il se dessine avec cette mobilité une nouvelle philosophie qui semble se propager chez les professionnels du secteur. Une philosophie de renouer avec le patient, de replacer de l’humain dans le travail. Le vélo fait économiser en moyenne du temps aux travailleurs qui évitent les bouchons ou le trafic surchargé. Ce temps gagné permet de s’occuper plus du patient et de prendre le temps d’échanger avec lui.

- [A lire] : Psy, kiné... : de plus en plus de rendez-vous ne sont pas honorés



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus