Le bulletin social : "Ode à Marie-Christine Marghem"

Le bulletin social:

Quitte à rester déconfiné chez soi, T. Persons ressuscite son bulletin social. Au menu du jour ? Une déclaration d’amour sans précédent destinée à l’une de nos ministres.

Ce week-end, alors que le débat autour du retour à l’école faisait rage entre les épidémiologistes, les enseignants, les associations de parents et les experts du dimanche de l’école de la vie diplômés en jardinerie de l’âme, de mon côté, j’ai vaguement tenté de distiller mon angoisse en parcourant avec flegme la page Facebook d’une de mes ministres préférée.

Ma curiosité fut dans un premier temps nourrie par la fougue de notre esthète qui, vaillamment, n’hésitait pas à rentrer dans le lard de nos voisins luxembourgeois en parlant d’une campagne de désinformation et d’incident diplomatique majeur avec un pays dont la force de frappe militaire est aussi impressionnante que le rayon bio de l’épicerie pakistanaise de mon quartier. Du panache ! Enfin, quelqu’un qui ose dire tout haut ce qu’elle devrait éviter de penser tout bas. Puis, faisant défiler mon doigt ardemment vers d’autres saillies de son cru, mon smartphone m’alerta d’une nouvelle notification : notre divine exécutrice venait à moi en commentant l’actualité à chaud…

Au début, j’ai été fort ému. Tant de dévotion pour sa Première ministre, cela force le respect. Personne ne touche à Sophie, pigé ? Puis, cette clairvoyance, digne d’une figure d’État aussi avisée qu’un président américain en 2020 : il s’agit d’un complot. De fait, des gens aux mines fatiguées, mal sapés, qui grondent leur colère sur un parking dans un chaos organisé, ça ne peut être que des gauchos, des syndicats ou des bouffeurs de merguez ! Une machination bolchévique, quoi ! Et en plus de la lucidité inhérente à sa fonction, notre Élue sait autant manier le fond que la forme. L’idée de comparer nos soignants à des enfants… C’est fleuri, c’est poétique, c’est du génie !

Un mioche, on le chérit, on le protège

Bien évidemment, le quidam et les autres péquenauds qui n’ont pas au minimum une licence en droit, n’arriveront certainement pas à lire entre les lignes, mais l’enfance, c’est l’innocence, c’est ce que l’on a de plus précieux. Un mioche, on le chérit, on le protège, on le fait grandir en lui donnant tout ce dont il a besoin et si ce petit con se rebelle, on l’écoute, on essaye de comprendre, on lui montre de l’intérêt, même si on s’en fout, parce qu’on l’aime de manière inconditionnelle.

Eh oui, amis soignants ! Quand Marie-Christine vous traite de gamins insolents, il faut y lire toute l’affection qu’elle porte à votre cause. Une sacrée déclaration ! Et vous, de votre côté, vous faites quoi ? Vous polluez son mur, vous portez atteinte à sa dignité. Est-ce réellement comme cela que l’on traite sa mère ? Indignes que vous êtes d’être aimés par une figure emblématique de la politique belge qui prend un temps précieux sur son agenda bien rempli pour parler intimement de votre souffrance sur les réseaux sociaux. Goujats ! Mais le pire, dans cette histoire, c’est qu’en plus d’être salie par la foule, notre illustre représentante s’est faite grondée par le boss. Il faut dire, être recadrée par Georges-Louis parce que l’on a outrepassé les limites de la générosité sur les réseaux sociaux, c’est un peu comme si Lara Fabian demandait à Céline Dion de baisser d’un ton. Toute cette colère, alors que notre amie, mon amour de Ministre, ne cherchait qu’à apaiser par son sens du consensus et de la diplomatie.

En conclusion, ils n’ont rien compris, Marie-Christine… Laisse-les, ces pauvres gens, infoutus de te piger, à te dénigrer, alors qu’eux-mêmes n’ont rien de mieux à faire que de glander sur des parkings ! Tu sais quoi ? Ensemble, on va leur clouer le bec. Si on s’organise, on peut être efficace. Ramène Georges-Louis quand il aura fini de râler, dis-lui de prendre des pelles, on va leur creuser un trou sur le parking de Saint-Pierre digne d’un champ de patates à la frontière, ça va les calmer, les gamins !

T. Persons

[Sur le même sujet] :
- « Trahi » par le gouvernement, le secteur de la santé veut faire grève
- La fracture entre Maggie De Block et le secteur de la santé s’élargit
- Les nouvelles mesures de Maggie De Block indignent les infirmiers !
- "De Block a-t-elle décidé de partir en guerre contre les soignants ?"
- Maggie De Block : la ministre est dans le viseur, la médecin aussi
- De Block et le personnel de la santé : une longue histoire de désamour
- "Maggie De Block, pourquoi êtes-vous encore à votre poste ?"
- "Le coronavirus dévoile la gestion défaillante des hôpitaux"
- Coronavirus : les soignants vont le payer cher et c’est insoutenable !
- "C’est la première fois que j’ai peur de mourir en allant travailler..."



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus