Un congé parental "corona" mis en place pour les indépendants

Un congé parental

Le conseil des ministres a approuvé l’instauration d’un congé parental « corona » pour les travailleurs indépendants. L’objectif sera que ces derniers puissent réduire leurs activités pour s’occuper de leurs enfants. Cette aide ne pourra pas être cumulée avec les autres mesures apportées aux professionnels, comme par exemple le droit passerelle.

C’est une décision prise par le conseil des ministres qui donnera sûrement le sourire aux indépendants. Cette mesure instaure la mise en place d’un congé parental « corona » pour ces travailleurs libéraux. L’indemnité s’élèvera à 532,24 euros par mois, ou 875 euros en cas d’une famille monoparentale. Elle ne sera toutefois pas cumulable avec le revenu de remplacement qu’est le droit passerelle. Pour bénéficier de ce congé, les parents indépendants doivent introduire leur demande auprès de leur caisse d’assurances sociales.

Pour être précis, cette aide vise à aider les indépendants parents d’enfants dont l’âge est inférieur à 12 ans ou bien inférieur à 21 ans en cas de situation de handicap. L’âge limite peut même être supprimé dans le cas de certaines pathologies. Ceux qui peuvent y prétendre sont les indépendants à titre principal, leurs conjoints aidants, les aidants ou les étudiants indépendants. Les indépendants à titre secondaire et les travailleurs indépendants qui sont actifs après l’âge légal de la retraite sont aussi visés par cette aide. Le tout à condition qu’ils cotisent autant qu’un travailleur indépendant à titre principal. Si les deux parents sont indépendants, ils auront tous les deux droits à cette aide financière.

Cette proposition du ministre Ducarme vient réjouir notamment la Ligue des Familles qui en faisait la demande depuis le début de la crise sanitaire. La liste des bénéficiaire de ce congé parental « corona » s’est allongé au fil du temps pour enfin inclure les indépendants.

Le directeur générale de la Ligue des Familles, Christophe Cocu, déclarait notamment sur le site du Ligueur il y a quelques semaines : « Les indépendant·e·s rencontrent évidemment les mêmes difficultés que les autres parents. Cela fait maintenant huit semaines que les cours sont suspendus dans les écoles et que nombre d’entre eux se débrouillent tant bien que mal pour combiner travail et garde des enfants. Cette situation n’est pas tenable. Ce congé coronavirus est donc le bienvenu ». Et c’est désormais chose faite.

[Sur le même sujet] :
- Covid-19 : 400.000 indépendants ont demandé le revenu de remplacement
- Coronavirus : le revenu de remplacement étendu
- Pétition : les paramédicaux indépendants réclament de l’aide
- Indépendants : tout savoir sur l’extension du revenu de remplacement
- Coronavirus : le gouvernement fédéral vient en aide aux indépendants
- Coronavirus : les indépendants font face au danger de la faillite
- Les professionnels de soins indépendants bénéficieront d’un revenu de remplacement
- "Les prestataires de soins indépendants abandonnés par les Régions"



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus