Bientôt, une maison de soins psychiatriques à Bruxelles ?

Bientôt, une maison de soins psychiatriques à Bruxelles ?

Selon le président du CPAS de la Ville de Bruxelles Ahmed El Ktibi (PS), les services sociaux locaux sont confrontés actuellement à une explosion du nombre de personnes souffrant de maladies mentales. Vu cette situation, ce dernier souhaite créer une maison de soins psychiatriques dans la capitale.

Début 2010, le Fédéral lançait une grande réforme des soins de santé mentale, baptisée Psy 107. Le but était de désinstitutionnaliser au maximum les prises en charge, en offrant des soins à domicile, dans le milieu de vie du patient. De plus, cette réforme prévoyait aussi de supprimer des lits dans les hôpitaux psychiatriques. Cette dernière idée a était fortement décriée par les acteurs du secteur, surtout à Bruxelles, où la prise en charge des cas lourds en urgence ne peut être assurée. Actuellement, le président du CPAS de Bruxelles signale que les services sociaux de la ville sont surchargés. Ils font face à une explosion du nombre de personnes souffrant de maladies mentales. Selon lui, ces personnes n’ont pas leur place dans des unités psychiatriques d’hôpitaux comme Brugmann ou Erasme. Ainsi, il prévoit de créer une maison de soins psychiatriques à Bruxelles.

[DOSSIER]
- Mon psy en ligne
- Psychologues, que pouvez-vous espérer comme salaire ?
- Wallonie : la semaine de la Santé mentale est proche
- Psy à domicile : qui, quoi, comment ?

D’où vient l’idée ?

Le président du CPAS de Bruxelles, Ahmed El Ktibi (PS), envisage de créer une maison de soins psychiatriques pour les personnes souffrant de maladies mentales, notamment pour les personnes qui ne sont pas dangereuses ni pour elles-mêmes, ni pour leur entourage. Cependant, il souligne que ces personnes sont incohérentes et perdues et se retrouvent, souvent, dans des structures d’hébergement non agréées qui offrent des conditions peu respectueuses de la dignité humaine. En conséquence, elles ne bénéficient d’aucun d’encadrement spécialisé. C’est pourquoi, A. EL Ktibi souhaite ouvrir une telle structure et répondre à ce besoin.

- [A lire] : Santé mentale : un Manuel des pratiques innovantes pour le secteur

Des avancées sur le projet

Le dirigeant du CPAS envisage d’ouvrir une grande maison de soins psychiatriques qui compterait 60 lits.

Le projet avance bien, le CPAS dispose déjà des lits et a presque trouver le lieu : Laeken, avenue Ernest Masoin. Pour matérialiser cette idée, il attend une réponse de la Cocom (Commission communautaire commune) concernant l’agrément de ces lits. Si tout se passe comme prévu, cette structure sera une première à Bruxelles.

- [A lire] : La Région bruxelloise prend les devants en Santé mentale

D’autres projets d’avenir

Les plans du président de CPAS ne s’arrêtent pas ici. Ahmed El Ktibi, prévoit aussi de créer une douzième antenne décentralisée du CPAS, une crèche ou une école de devoirs : "On pourrait également y implanter une crèche, une école de devoirs et des salles polyvalentes. Où on pourrait notamment donner des cours d’alphabétisation", cite La Capitale.

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus