Le secteur de la petite enfance peut demander des aides sur internet

10/04/20
Le secteur de la petite enfance peut demander des aides sur internet

Le confinement a et aura un impact budgétaire important sur les secteurs gérés par la Fédération Wallonie-Bruxelles. C’est notamment le cas de la petite enfance. Pour y faire face, le Ministre du Budget, Frédéric Daerden, a présenté au Gouvernement deux arrêtés de pouvoirs spéciaux afin d’offrir des solutions immédiates aux acteurs et opérateurs. Les bénéficiaires peuvent introduire leur demande, en ligne, via un site internet.

Le premier arrêté de pouvoirs spéciaux met en œuvre un Fonds d’urgence doté d’une première enveloppe de 50 millions € (culture, accueil de la petite enfance, subsides sociaux pour les étudiant.e.s, hôpitaux universitaires…) et le second permet de déroger aux règles habituelles de subventions.

« Nous avons voulu proposer rapidement des mesures concrètes aux associations et aux acteurs publics et privés qui contribuent à l’épanouissement de nos concitoyens et à la cohésion sociale. Cela s’adresse au monde culturel, de la jeunesse, du sport... Tous les bénéficiaires d’une subvention quel que soit le secteur sont concernés », a déclaré le Ministre du Budget, Frédéric Daerden.

Subventions : deux mesures

Un premier mécanisme de soutien a donc été mis en place. Il consiste à maintenir la subvention octroyée même si le bénéficiaire n’a pas rempli les conditions de subventionnement en raison du confinement. Cela permettra de couvrir les dépenses déjà effectuées, qui ne seraient pas couvertes par d’autres mécanismes d’aide ou de financement et de rémunérer les prestataires finaux.
Ces dérogations couvriront des situations au cours de la période à partir du 10 mars 2020.

Indépendamment des conditions de subventions, d’autres opérateurs font face à des difficultés de trésorerie.

Aussi, la deuxième mesure, notamment pour les bénéficiaires récurrents de subventions de la Fédération Wallonie-Bruxelles, est donc un octroi anticipé d’une subvention prévue plus tard dans l’année. C’est une avance de trésorerie qui permettra aux bénéficiaires de faire face plus rapidement aux conséquences financières du COVID-19.

Les bénéficiaires pourront introduire leur demande jusqu’au 31 décembre 2020 via un site internet : www.subsides-covid19.cfwb.be. Un numéro vert (0800/20000) est par ailleurs mis à disposition pour répondre à toutes les questions.

[Sur le même sujet] :
- Covid-19 et petite enfance : les mesures d’aide aux milieux d’accueil
- Le cri d’alarme des crèches privées et des accueillantes indépendantes
- Vacances de printemps : les mesures pour les milieux d’accueil de la petite enfance
- Premier paquet de mesures d’aide aux milieux d’accueil
- Crèches et coronavirus : les professionnelles sur le pied de guerre
- Éducateurs, travailleurs sociaux… les oubliés de la crise sanitaire
- Coronavirus : travailleur social en télétravail ?
- Travailleurs sociaux, entre envie de servir et inquiétude
- "Nous, les éducateurs spécialisés, nous sommes des soignants !"
- Aide et soins à domicile : "Que cette crise change nos conditions de travail"
- La griotte du mois : "Si vous le pouvez, restez chez vous !"



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus