Les étudiants de "la Coquille" viennent en aide aux SDF

Les étudiants de

La Coquille, c’est le nom d’un kot-à-projet (KAP) situé à Louvain-la-Neuve. En plus de proposer un hébergement temporaire à des personnes rencontrant un problème de logement, il s’investit dans le centre de jour pour personnes sans-domicile fixe «  Un Toit, Un Cœur  ». Retour sur ce beau projet, porté à bras le corps par une équipe d’étudiants motivés.

Pour rappel, un kot-à-projet est une association d’étudiants qui, en plus de vivre ensemble, s’investissent dans un projet qui leur tient à cœur. La Coquille, basée à Louvain-la-Neuve, a, quant à elle, décidé d’ouvrir ses portes aux personnes dans le besoin. « Dans notre kot, deux chambres sont libres afin d’accueillir des personnes qui ne savent pas trop où aller. On peut les héberger pour deux semaines, parfois quatre. On fonctionne très généralement au cas par cas  », explique Brieuc Dubois, membre de la Coquille depuis l’année passée.

Les personnes faisant appel au kot estudiantin viennent de tous horizons. «  Le public est très divers, on ne peut pas vraiment faire une généralisation du type de personnes venant frapper à notre porte. Ça peut être des étudiants Erasmus en rade de logement ou des personnes rencontrant un problème dans leur vie comme une femme venant du quitter son mari ou un mec sortant de prison  ». Les CPAS de la région connaissent tous le numéro de La Coquille, en cas d’urgence. Une fois contacté, le KAP rencontre la personne avant de décider de l’accueillir.

- [A lire]  : Formations aux violences conjugales : "les demandes des CPAS explosent !"

Un projet important qui se justifie par la demande, les chambres du kot étant presque toujours occupées. Pour ces étudiants, c’est aussi la possibilité de vivre une réelle aventure humaine. «  On apprend à vivre avec des personnes venues de tous horizons confondus. Des projets comme cela, il n’en existe pas tant  », raconte Brieuc.

Autour de la thématique du logement

En plus de la partie hébergement, La Coquille effectue des permanences, chaque semaine, en alternance avec deux autres kots-à-projets, au centre «  Un Toit, un Cœur  » (UTUC). Depuis 2009, ce centre de jour accueille les «  amis de la rue  » louvanistes. «  Notre but, ici, c’est juste de passer un bon moment avec les personnes côtoyant l’UTUC. On boit un café, on joue à un jeu de société, on discute  ! On organise aussi certaines activités comme des pizza party ou, bientôt, un Graph Contest ».

- [A lire]  : Sans-abrisme : "Un manque de moyens et de ressources humaines !"

Finalement, ces cokoteurs font aussi partie de la Plateforme des kot-à-projets sociaux. Dans ce cadre, ils visent à sensibiliser la communauté estudiantine vis-à-vis de la problématique du logement via divers évènements comme la «  Soupe Populaire  » ou le festival «  Solidariday  ».

Un abri de nuit à LLN  ? Une bonne chose  !

La députée Anne Lambelin (PS), annonçait, il y a peu, son objectif d’ouvrir un abri de nuit pour l’hiver prochain à Louvain-la-Neuve. Pour la Coquille, c’est une bonne nouvelle. «  Certains de nos amis de la rue ont des squats. D’autres non. Beaucoup ont déjà tapé à la porte de notre kot ou nous appellent, lorsque le froid arrive. On n’en peut malheureusement pas les accueillir dans ces moments-là. C’est pourquoi on s’est battu pour la création d’un abri de nuit, l’année passée, en collaboration avec d’autres KAPs  », conclut Brieuc Dubois.

- [A lire]  : Vers l’ouverture d’un abri de nuit pour SDF en Brabant-Wallon

Le Guide Social est également sur Facebook et Twitter. Pour être tenu au courant en temps réel des dernières offres d’emploi et actualités du secteur, c’est simple, il vous suffit de cliquer sur "J’aime" et sur "Suivre" !



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus