Neuf détenus de Forest, chefs d'orchestre de concerts de classique

Neuf détenus de Forest, chefs d'orchestre de concerts de classique

Pour la deuxième année consécutive, l’asbl « Music Projects For Brussels » et le Service Laͯque d’Aide aux Justiciables et aux Victimes ont uni leurs forces pour proposer un atelier dédié à la musique classique à des détenus de la prison de Forest. Du choix des morceaux à la gestion du budget en passant par la création de l’affiche, les participants ont organisé de A à Z deux concerts. Le premier s’est déroulé en novembre dernier derrière les murs de l’établissement pénitentiaire. Le second se tiendra ce lundi 13 janvier sur la scène du Conservatoire. Retour sur cette belle aventure en la majeure.

De la musique classique pour s’évader durant quelques heures du milieu carcéral mais aussi pour préparer l’après, la réinsertion. Voici l’essence même du projet Escapades porté par Patrick de Clercq, fondateur de l’asbl « Music Projects For Brussels ». Pour la deuxième année consécutive, l’atelier a été proposé à des détenus de la prison de Forest et ce grâce au soutien du Service Laïque d’Aide aux Justiciables et aux Victimes (SLAJV). Au menu de cette activité socio-culturelle ? L’organisation de A à Z de deux concerts de musique classique, un intra-muros organisé en novembre dernier et l’autre au Conservatoire ce lundi 13 janvier. Les participants ont ainsi été invités à devenir les maestros de ces deux événements.

- [A lire] : Anciens détenus : le chemin de croix pour la réinsertion

Les acteurs du projet

« L’activité avec les neuf détenus s’est déroulée de juin à octobre. Pendant ces quatre mois, chaque semaine, nous nous sommes réunis afin d’organiser les deux concerts », pointe Amandine Jansen, chargée de projet au SLAJV. « Dans un premier temps, les participants ont écouté de la musique classique afin de s’y familiariser. Ce fut une manière de rentrer dans cet univers qui était inconnu pour une partie d’entre eux. Cette plongée au cœur de la musique classique leur a permis d’affiner leurs choix, de sélectionner les instruments ainsi que les compositeurs qui leur parlaient le plus. » Dans le cadre de cet atelier, ils ont également dû gérer le budget et ont participé à l’élaboration de l’affiche de l’événement, donnant leur avis, exprimant leurs envies au graphiste Franck Sarfati qui est allé à leur rencontre.

« L’activité avait pour but de transformer les détenus en véritables organisateurs, acteurs de ces deux événements », poursuit-elle. « Patrick de Clercq n’était pas là pour imposer aux participants sa vision en fonction de ses connaissances et de sa vaste expérience, non. Le but était vraiment qu’ils expriment leurs goûts et leurs envies. Ils ont donc dû négocier, argumenter. Un vrai échange est né et une série de compétences, comme l’écoute, les techniques de création d’événements ou la prise de parole, ont été développées. »

- [A lire] : Maison de transition : accompagner les détenus jusqu’à leur sortie

Un stage rémunéré de trois mois

Et cerise sur un gâteau déjà bien savoureux : en plus de cette expérience enrichissante à bien des égards, les détenus qui ont participé au projet ont la garantie de bénéficier, dès leur sortie de la prison de Forest, d’un stage à Bozar de trois mois à temps plein et qui plus est rémunéré ! En fonction des intérêts des détenus et des possibilités de BOZAR, ils peuvent intégrer une des nombreuses équipes d’organisation d’événements. Un vrai coup de pouce pour aborder l’après… « Trois des neuf participants ont déjà quitté l’établissement pénitentiaire. Deux ont fait leur stage et le troisième a même décroché un CDD ! », dévoile Amandine Jansen. « Quand ils sont passés devant le tribunal de l’application des peines, ils ont pu remettre une attestation prouvant leur droit à ce stage rémunéré. Ce dernier a l’effet très positif de pouvoir développer chez ces hommes une série de compétences. » Un joli tremplin !

- [A lire] : Ouvrez à nouveau les prisons aux services psycho-sociaux externes !

Infos pratiques :

Ce lundi 13 janvier, dès 20 heures 15, le concert de musique classique qui réunit quatuor à cordes, guitaristes et pianistes investira le Conservatoire de Bruxelles, 30 rue de la Régence. L’entrée est gratuite et ne nécessite pas de réservation. Pour obtenir plus d’infos : amandine.jansen@slajv.be

E.V.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus