Ouverture à Malines de la première maison de transition

Ouverture à Malines de la première maison de transition

La toute première maison de transition a ouvert ses portes à Malines. Cette nouvelle forme de détention offre aux détenus qui arrivent en fin de peine la possibilité de préparer leur réinsertion en bénéficiant d’un accompagnement intensif.


- [A lire) : Maison de transition : accompagner les détenus jusqu’à leur sortie

Cette initiative a pour but d’accroître leurs chances de réussir leur retour dans la société. La société G4S Care est chargée de l’exploitation et du soutien professionnel des détenus. L’équipe de G4S Care sera aidée dans sa mission par Exodus Nederland, qui est également responsable de la gestion des maisons de transition aux Pays-Bas.

Dans les prochains jours, les premiers détenus emménageront dans la maison de transition de Malines, qui compte un total de quinze places. Assistés par des travailleurs sociaux, des psychologues et des criminologues, ils apprendront à vivre de nouveau de façon autonome. Ils sont responsables de certaines tâches telles que la cuisine et seront aidés dans la recherche d’un logement, d’un emploi, etc.

- [A lire) : Anciens détenus : le chemin de croix pour la réinsertion

Suivre une formation ou postuler à un emploi

Les participants pourront, par le biais d’une mesure de sortie, quitter cette maison de transition pour, par exemple, suivre une formation ou postuler à un emploi, mais ne pourront pas aller et venir quand ils le souhaitent. Ils seront soumis à un régime pénitentiaire et la maison est équipée d’un système de contrôle d’accès et de caméras.

« Des études montrent que les détenus ayant séjourné dans une telle maison de transition retombent moins souvent dans la criminalité et ont plus de chances de réussir dans la vie », déclare Rudy Van De Voorde, directeur général des établissements pénitentiaires.

Deuxième maison à Enghien

En janvier 2020, une deuxième maison de transition ouvrira ses portes à Enghien. En fonction de l’évaluation de ces projets pilotes, la mise en place d’autres projets similaires sera envisagée.

Davantage de détention sur mesure

Les maisons de transition sont un bel exemple d’une exécution des peines plus diversifiée. Une détention sur mesure, qui offre un environnement pénitentiaire, une sécurité et un régime mieux adaptés au profil des détenus, est une approche dans laquelle l’administration pénitentiaire souhaite investir davantage.

- [A lire) : Un plan pour mettre à l’emploi les détenus dès leur sortie de prison



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus