Travail social : "Mon métier, un essentiel"

Travail social :

Je suis éducatrice spécialisée de formation, et travailleuse sociale de profession depuis plus de 15 ans. Si aujourd’hui, je n’exerce pas la fonction pour laquelle j’ai été formée, je travaille néanmoins dans le secteur social, un secteur essentiel, non seulement d’un point de vue humain, mais aussi d’un point de vue social et sociétal.

 Découvrez la campagne : "J’aime mon métier" : un focus sur les professionnels du social et de la santé

Nos métiers n’ont pas forcément bonne presse : quand on ne dit pas que le secteur est bouché, on met en avant les conditions de travail, les salaires et l’usure psychologique qui peut en découler, après X années de travail. Ce tableau bien noir n’est pas totalement faux, mais il est à nuancer.

Un métier qui a du sens

Effectivement, on ne devient pas riche en étant éducateur ou assistant social, et nos conditions de travail ne sont pas toujours excellentes, mais c’est la réalité de nombreux autres secteurs. Par contre, nos métiers ont un avantage indéniable, que beaucoup d’autres secteurs n’ont pas. Ils ont du sens. Nous contribuons, à notre modeste échelle, à créer plus de justice sociale, à aider toutes ces personnes laissées au bord de la route, à rendre le monde ne fut-ce qu’un tout petit peu meilleur.

Un métier qui n’entretient pas un système économique déplorable

Nous ne créons pas de la richesse pour telle ou telle personne déjà milliardaire, nous ne contribuons pas à appauvrir les ressources d’une planète déjà surexploitée et mal en point, nous ne brisons pas des individus déjà à genoux, nous ne sommes pas là pour vendre encore et toujours, à n’importe quel prix et entretenir les rouages d’un système économique désastreux.

Un métier pour ne laisser personne au bord de la route

Nous sommes là pour aider celles et ceux que le système broie, ces laissés pour compte restés loin du bord de la route, pour aider des êtres humains à aller mieux, à trouver leur chemin de vie et à s’y ancrer. Certes, nous ne portons pas de cape et une bonne partie de notre travail peut sembler aux antipodes de ces objectifs louables, mais c’est aussi la réalité de la vie et celle de tous les métiers. Mais au bout du compte, à la fin de la journée, nous pouvons rentrer chez nous en nous disant que nous avons fait quelque chose de concret pour aider, ne fut-ce qu’une personne, à aller mieux dans au moins un domaine de sa vie. Si petit soit-il, nous l’avons aidée à faire un pas.

Un métier exigeant mais enrichissant

Alors effectivement, c’est un travail de longue haleine, parfois décourageant et qui nécessite, (trop) souvent, de remonter le courant. C’est aussi parfois un métier difficile, qui nous force à prendre connaissance de nos limites et à les respecter. Parfois, nous voyons les enfants de nos bénéficiaires franchir nos portes et nous avons envie de pleurer. Mais à d’autres moments, nous voyons des anciens bénéficiaires nous faire part de leur nouvelle vie et nous comprenons à quel point notre métier a du sens.

Un métier garant d’un certain équilibre sociétal

Nous sommes aussi les garants d’un certain équilibre sociétal. En effet, qu’en serait-il si personne ne s’occupait des enfants maltraités, des personnes handicapées ou malades psychiatriques, des détenus, des personnes toxicomanes, ou encore des sans-abris etc. ? La société imploserait. Notre existence même est la preuve que nous sommes encore une société où l’humain compte.

MF - travailleuse sociale

Et pour aller plus loin :

[Regardez]

[Ecoutez]

 La totalité du podcast de Christopher, éducateur spécialisé dans l’aide à la jeunesse

[Découvrez les fiches métiers dédiées à la profession d’éducateur] :
 Educateur, un métier polyvalent auprès d’un public varié
 Quelles sont les études pour devenir éducateur en Belgique ?
 Educateur spécialisé... oui, mais spécialisé en quoi ?
 Quel est le salaire d’un éducateur en Belgique ?

[Découvrez les autres témoignages d’éducateur.trice.s] :
 Educateur spécialisé pour la ligue handisport : "C’est une fierté de travailler dans ce secteur"
 "Mon bureau, c’est la rue"
 Leslie, l’éducateur spécialisé qui utilise les arts martiaux pour aider l’autre
 "Pourquoi j’ai choisi de devenir éducatrice spécialisée... Et 20 ans plus tard, qu’en est-il ?"
 "Ma mission d’éducatrice spécialisée : combattre l’isolement des personnes âgées"
 Handicap : "Accompagner les résidents : un travail de réflexion continu"

[Découvrez les autres professions du secteur psycho-médico-social] :
 Les témoignages
 Les fiches métiers

www.jaimemonmetier.be



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus