Accueillir les jeunes LGBT discriminés

Accueillir les jeunes LGBT discriminés

Pour la première fois en Belgique, un refuge pour les jeunes LGBT expulsés du domicile familial va voir le jour. Implanté à Bruxelles grâce à l’ASBL Midnimo, il offrira un lieu d’accueil pour les jeunes de 18 à 25 ans, et tentera de les mener vers l’autonomie avec l’aide des CPAS partenaires.

Les discriminations liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre sont nombreuses pour les LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres). C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les policiers bruxellois peuvent suivre des formations sur la question. Lorsque les jeunes se confient à leurs familles, il arrive même qu’ils soient chassés du domicile, se retrouvant ainsi dans la rue. A Bruxelles, l’ASBL Midnimo a donc décidé de créer pour eux un refuge, qui s’inspire des initiatives existant déjà en Europe. L’initiative est soutenue par plusieurs CPAS et a pour objectif d’aider les jeunes dans leur chemin vers l’autonomie.

Venir en aide aux jeunes LGBT

Le refuge de l’ASBL Midnimo devrait ouvrir en juillet prochain. Les jeunes qui pourront y avoir accès seront ceux âgés de 18 à 25 ans, des structures existant déjà pour les mineurs. L’objectif est de leur offrir un hébergement temporaire, mais pas seulement. En effet, la situation privilégiée sera la médiation avec la famille pour trouver une solution au conflit. Néanmoins, une telle initiative revêt une importance non négligeable : les Maisons Arc-en-Ciel, qui viennent en aide aux personnes LGBT, reçoivent régulièrement des jeunes expulsés de leur domicile, et doivent donc les orienter vers le secteur de l’aide aux sans-abris. Pour le moment, la structure est petite : elle consiste en un appartement de 2 chambres qui peut recevoir jusqu’à 4 jeunes. D’ici à la fin de l’année, Midnimo souhaite agrandir le refuge à 2 appartements pour loger 10 personnes.

- [A lire] : La lutte contre l’homophobie chez les jeunes devient une priorité

Une véritable responsabilisation

Le projet vise aussi à responsabiliser les jeunes et à les accompagner vers l’insertion sociale. Ainsi, l’ASBL souhaite conclure un contrat avec les jeunes hébergés. Pour les accompagner, ils seront aussi pris en charge par l’un des CPAS partenaires. "L’accompagnement vise à soutenir le jeune dans sa réinsertion : recherche d’un emploi, d’un logement durable, soutien psychologique, soutien juridique quand cela est nécessaire, activités culturelles", explique Dimitri Verdonck, membre de l’ASBL, à la RTBF.

Où retrouver le projet ?

L’ASBL Midnimo lance sa campagne de communication pour faire connaître le projet. Actuellement, il dispose d’une page Facebook, et bientôt d’un site internet : refugebruxelles.be. Un numéro de téléphone devrait bientôt être lancé et un local d’information sera installé dans le centre de Bruxelles. Enfin, l’ASBL sera présente lors de la Belgian Pride le 19 mai prochain.

- [A lire] : Non, la transidentité n’est pas une maladie mentale

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.