Coûts de l’essence : la fédération des CPAS wallons et les syndicats s’unissent pour aider les aides familiales

13/04/22
Coûts de l'essence : la fédération des CPAS wallons et les syndicats s'unissent pour aider les aides familiales

“Hausse préoccupante”, “cas de force majeur”, “frais exceptionnels”, “aide exceptionnelle”... Ces expressions définissent le contexte de crise qui concerne les aides familiales wallonnes depuis la hausse du coût de l’essence. Régulièrement sur les routes, ces employé.e.s doivent faire face à des coûts professionnels exorbitants, allant jusqu’à remettre en question certaines de leurs missions. La fédération des CPAS ainsi que les syndicats publics ont contacté les ministres fédéraux des Affaires sociales et des Finances et de la Santé, afin d’obtenir une “immunisation de la majoration de l’indemnité au km”.

Les prix affichés à la pompe à essence depuis plusieurs mois sont synonymes d’asphyxie financière pour beaucoup. Nous avons déjà eu l’occasion de traiter de ce sujet concernant les aides familiales en mars 2022. Pour cette profession qui parcourt un grand nombre de kilomètres quotidiennement, la hausse du prix de l’essence a entrainé, pour certain.e.s, une révision des missions à accomplir jusqu’à l’utilisation de leur véhicule. Malgré les fonds débloqués par la région wallonne, les fédérations des CPAS et les syndicats publics se sont adressés à Vincent Van Peteghem, ministre des Affaires sociales et des Finances ainsi qu’à Franck Vandenbroucke, ministre de la Santé, afin de voir la majoration de l’indemnité kilométrique immunisée de toutes taxes.

- A lire : Prix du carburant : les travailleurs à domicile durement touchés

Indemnité kilométrique : indispensable pour le secteur

Les métiers d’aide familiale, d’aide-ménagère ou encore de garde à domicile des services publics d’aide aux familles et aux aînés wallons (SAFA) ont en commun la nécessité de se déplacer pour réaliser leurs missions. Cette obligation entraîne des dépenses conséquentes en termes de carburant, ce qui est considéré à travers le versement d’une indemnité kilométrique. Son taux est fixé le 1er juillet de chaque année et l’aide est exonérée de cotisations sociales et d’Impôts des Personnes Physiques (IPP).

Les aides familiales sont particulièrement dépendantes de cette indemnité puisqu’en plus des frais de déplacements aux domiciles (kilomètres mission), ils.elles effectuent divers trajets avec les bénéficiaires pour effectuer des courses ou rencontrer un.e médecin.

 A lire : Et sinon … vous mangez ou vous faites le plein ?

Les partenaires sociaux mobilisés pour l’augmentation et l’immunisation de l’indemnité

Avec l’explosion des tarifs du carburant, certain.e.s employé.e.s pensent à ne plus effectuer certains services qui leur demandent de parcourir trop de kilomètres et donc qui leur coûtent de l’argent. C’est un vrai risque pour le secteur et particulièrement pour les personnes isolé.e.s.

En réponse à cela, “ un budget régional de 697 304,72 euros a été réservé “ comme le précise la lettre des partenaires sociaux envoyée aux différents ministres. Cependant, cela ne suffit pas.

La fédération des CPAS et les syndicats publics expriment leurs craintes de voir cette aide exceptionnelle considérée comme une hausse du revenu net et ainsi taxée. Pour eux, cette aide permet de stabiliser le pouvoir d’achats des aides à domicile “face à une hausse des frais professionnels”. Ils demandent donc à ce que le montant supplémentaires octroyé soit “immunisé en terme social ou fiscal pour l’employeur et le travailleur.

 A lire : Découvrir le métier d’aide familial.e, un métier-clé pour les familles

Enfin, ils souhaitent que l’indemnité de 0,37euro du kilomètre actuelle soit majorée : “ Avec le budget disponible, une majoration limitée aux seuls kilomètres missions pourrait s’élever à 0,24 euro du km. En première analyse, un relèvement pour les kilomètres mission et ceux relatifs au transport de personnes aidées serait au moins égale à 0,12 euro du km.

Une réponse est attendue dans les meilleurs délais.

Pour en savoir plus , découvrez la lettre adressée aux ministres ici



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus