Un numéro vert pour orienter les indépendants en situation de détresse psychologique

Un numéro vert pour orienter les indépendants en situation de détresse psychologique

A la demande du Ministre des Indépendants et des PME Denis Ducarme, l’INASTI a mis en service un numéro vert destiné à mettre en relation les indépendants qui ont besoin d’un soutien psychologique et les structures de terrain. Le site internet de l’INASTI a aussi été mis à jour avec des liens utiles pour permettre aux indépendants d’avoir rapidement accès à des mesures de soutien en ligne.

Le Ministre des Indépendants Denis Ducarme : « Malgré les mesures de soutien mises en place par le gouvernement, la pression reste très importante pour de nombreux indépendants confrontés à des difficultés financières. Cette situation les expose à un risque de burn out, de dépression, voire même de suicide. Afin de les soutenir, j’ai demandé à l’INASTI de mettre en place un numéro vert afin d’orienter les indépendants en proie à des difficultés d’ordre psychologique vers les services adaptés à leur situation. »

La prévention en matière des santé est une compétence qui relève des Régions et des Communautés. Afin d’aider les indépendants à se tourner vers les interlocuteurs les plus adaptés, le Ministre Ducarme a demandé à l’administration des Indépendants, l’INASTI, de mettre en place un service qui oriente les indépendants vers les organisations de terrain les plus appropriées, en fonction de leur lieu d’habitation et de leurs besoins.

L’équipe du centre d’appel est joignable du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h à 16h, au 0800/20.118.

Un indépendant en état de détresse psychologique sera dirigé vers un centre de santé mentale de sa province ou vers le numéro vert « Prévention Suicide ». Un entrepreneur qui a besoin d’un coaching ou d’une assistance juridique sera mis en relation avec la Chambre de commerce et d’Industrie de sa région. Les indépendants qui ont des problèmes d’insolvabilité ou qui ne parviennent plus à payer leurs factures seront quant à eux orientés vers les services compétents de leur région.

[Sur le même sujet] :
- COVID-19 : les indépendants tombés malades recevront des indemnités
- Chronique d’un psy : "À propos de la précarité"
- Covid-19 : 400.000 indépendants ont demandé le revenu de remplacement
- Coronavirus : le revenu de remplacement étendu
- Pétition : les paramédicaux indépendants réclament de l’aide
- Indépendants : tout savoir sur l’extension du revenu de remplacement
- Coronavirus : le gouvernement fédéral vient en aide aux indépendants
- Coronavirus : les indépendants font face au danger de la faillite
- Les professionnels de soins indépendants bénéficieront d’un revenu de remplacement
- "Les prestataires de soins indépendants abandonnés par les Régions"



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus