Les directeurs sur SIAMU auditionnés

Les directeurs sur SIAMU auditionnés

Les directeurs du SIAMU ont été auditionnés cette semaine, concernant la gestion interne de l’organisme, pointée du doigt par un rapport de la Cour des Comptes.

Le Service d’Incendie et d’Aide Médicale Urgente (SIAMU) se trouve dans une mauvaise passe depuis décembre. En cause : un rapport de la Cour des Comptes qui met en lumière certains problèmes de gestion interne. Ainsi, entre 2012 et 2015, les règles concernant les passations de marchés publics n’ont pas été respectées. Au lieu d’être gérés par un service administratif juridique (inexistant), c’est le service opérationnel qui en avait la charge. Interpellée, la ministre en charge, Cécile Jodogne, a assuré avoir mis sur pied, depuis 2014, une réforme du système.

Les directeurs auditionnés

Ce matin, en commission affaires intérieures du Parlement bruxellois, les directeurs généraux successifs du SIAMU ont exprimé leur point de vue sur le fonctionnement de l’OIP durant leur mandat. Les auditions des opérationnels et des syndicats sur la gestion des marchés publics de 2012 à 2015 sont attendues dans les prochaines semaines. A l’issue de ces auditions, la secrétaire d’Etat Cécile Jodogne répondra aux éléments soulevés en Commission et rappellera les mesures prises pour répondre à la situation difficile au SIAMU.

Une réforme

A son entrée en fonction en juillet 2014, la secrétaire d’Etat Cécile Jodogne a constaté que la situation organisationnelle du plus grand service d’incendie professionnel du pays était problématique et devait être réorganisée structurellement. Elle s’est dès lors attelée rapidement à conduire une réforme qui vise à clarifier enfin les responsabilités et les rôles entre les opérationnels et les administratifs. Et mettre fin aux conflits à répétition depuis plus de 20 ans.

Une nouvelle structure

Pour Cécile Jodogne, il est primordial d’unifier la direction du SIAMU en faisant de l’officier-chef de service le Directeur Général, comme cela existe dans les zones de secours du pays. Il sera assisté par un officier commandant en second ainsi que par un coordinateur administratif qui aura la responsabilité des procédures administratives (dont les marchés publics) et la bonne gestion financière de l’organisme. La mise en place de cette nouvelle structure, en mars 2018, ouvrira la voie à davantage de stabilité au sein du SIAMU et apportera les réponses aux problèmes actuels.

D’ici là, la Secrétaire d’Etat prend ses responsabilités en assumant la gestion quotidienne de ce service essentiel pour les Bruxellois. Le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a confirmé la mise en œuvre de la réforme pour le 1er mars 2018. Il a aussi pris acte de la décision de la Secrétaire d’Etat Cécile Jodogne d’assurer temporairement la gestion quotidienne du SIAMU. Pour ce faire, elle travaillera en collaboration avec le Conseil de direction jusqu’à cette date.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.