Quelles sont les études pour devenir infirmier en Belgique ?

Quelles sont les études pour devenir infirmier en Belgique ?

Les études pour se former au métier d’nfirmier·ère en soins généraux sont, en Belgique, organisées selon deux filières différentes. D’un côté, il y a le brevet obtenu dans l’enseignement secondaire professionnel. De l’autre, le bachelier professionnalisant, dispensé en Haute Ecole ou en promotion sociale.

En pénurie de main d’oeuvre, le métier d’infirmier en soins généraux offre de nombreuses opportunités d’emploi dans une série de structures de la santé et de l’action sociale. Pour exercer cette profession, il faut être détenteur du diplôme de bachelier en soins infirmiers ou du brevet d’infirmier.ère hospitalier.ère.

 Lire aussi : Infirmier en soins généraux : métier en pénurie, nombreux débouchés

Niveau secondaire  : brevet d’infirmier.ère hospitalier.ère

Centrée sur l’enseignement clinique, cette formation, organisée dans le quatrième degré du secondaire, soit en professionnel complémentaire, dure trois ans et demi.

L’Europe exige que la moitié au moins de ce cursus soit dédié à la réalisation de stages (min. 2.300 heures de présentiel). La confrontation avec le terrain est programmée dès la première année d’études. Notons également que les six derniers mois de la formation sont uniquement consacrés à deux éléments : stages et concrétisation du travail de synthèse. Du côté de la théorie, ces cours sont proposés : sciences infirmières, sciences fondamentales ou encore sciences sociales.

L’Ecole Ave Maria, installée à Mons ainsi qu’à Namur organise une formation axée principalement sur la santé mentale et la psychiatrie. Mais, ceci est l’exception qui confirme la règle. En effet, la grande majorité des écoles offre une formation de type généraliste. Une fois le diplôme en poche, les étudiantes et étudiants peuvent, en revanche, suivre des formations complémentaires afin de se spécialiser notamment en santé mentale, en soins palliatifs, en soins de plaies ou bien encore en gériatrie.

Deux types d’enseignement offrent la possibilité de décrocher le brevet : l’enseignement secondaire professionnel de plein exercice et l’Enseignement de Promotion Sociale.

Enseignement secondaire de plein exercice

Enseignement en promotion sociale

Niveau supérieur – Bachelier Infirmier·ère responsable de soins généraux

Depuis plusieurs années maintenant, le baccalauréat en soins infirmiers, formation de niveau supérieur, s’organise en 4 ans (contre trois ans auparavant). L’enseignement proposé est davantage réflexif et scientifique que celui dispensé dans le cadre du brevet.

Par contre, un premier point commun réuni ces deux filières : la formation, qui est de type généraliste, fait la part belle aux stages, avec au minimum 2.300 heures d’enseignement clinique sur le terrain. Autre point commun : il est possible de décrocher ce baccalauréat professionnalisant soit en plein exercice, en haute école, soit en promotion sociale. Ces différentes voies permettent d’obtenir le grade de « bachelier·ère infirmier·ère responsable de soins généraux ».

Une fois le Baccalauréat en art infirmier en poche, les diplômés peuvent se tourner des formations complémentaires ainsi qu’une série de spécialisations. Au menu : pédiatrie, santé mentale et psychiatrie, soins intensifs, oncologie, santé communautaire, gériatrie... Notons aussi que des masters sont aussi accessibles aux bachelier·ère·s, soit directement, soit via des passerelles.

Notons finalement que les détenteurs du brevet d’infirmier.ère hospitalier.ère peuvent réaliser, en promotion sociale, le Bachelier professionnalisant, de niveau supérieur.

Hautes Ecoles

Promotion sociale

Bachelier pour les titulaires d’un brevet d’infirmier·ère hospitalier·ère

Notons également que le FINSS - Fonds Intersectoriel des Services de Santé organise la campagne #choisislessoins, plus d’info sur ce lien.

Et pour aller plus loin :

[Découvrez les fiches métiers dédiées à la profession d’infirmiers] :
 Formation, missions, débouchés, spécialisations… : découvrez le métier d’infirmier
 Infirmier en soins généraux : métier en pénurie, nombreux débouchés
 Devenir infirmière indépendante en Belgique : les étapes-clés
 Devenir infirmier indépendant : les conseils pratiques d’un professionnel
 Quel est le salaire d’un infirmier en Belgique ?

[Découvrez des témoignages d’infirmier.ère.s] :
 "A travers le soin, nous créons une intimité avec le patient"
 Soins palliatifs : "On ne peut pas rater une fin de vie... c’est trop précieux"
 Charlyne, infirmière à domicile : "Sans passion, difficile de tenir sur la longueur !"
 "Voici comment je suis devenu infirmier psychiatrique"
 Louise et Eva, infirmières de rue : "On adore le soin mais on préfère le prendre soin"
 Interview de Laura Vaudon, Maitre de Formation Pratique à la HELHa

[Découvrez les autres professions du secteur psycho-médico-social] :
 Les témoignages
 Les fiches métiers



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus