CPAS : des moyens alloués au dispositif d’insertion à l’emploi

CPAS: des moyens alloués au dispositif d'insertion à l'emploi

Le parlement bruxellois a approuvé la refonte de l’encadrement de l’insertion socio-professionnelle des bénéficiaires de l’aide sociale. A l’initiative de Didier Gosuin, ministre de l’Emploi, l’ordonnance vise, notamment, l’augmentation des moyens.

L’ordonnance a été adoptée à l’unanimité, vendredi dernier, au parlement bruxellois. Pour rappel, la Région était devenue compétente pour l’ensemble des dispositifs “groupes-cibles”, depuis la 6ième Réforme de l’Etat. Dans ce cadre, le ministre de l’Emploi a souhaité réviser l’article 60 de la loi du 8 juillet 1976 concernant le dispositif d’insertion à l’emploi de personnes émargeant au CPAS, afin que ce dernier colle au mieux au contexte social bruxellois.

- [A lire] : Elections : les CPAS lancent un SOS

Un budget d’1,4 million d’euros

Le but  ? Harmoniser les pratiques des CPAS mais, aussi, leur donner plus de moyens afin d’améliorer le dispositif. « L’idée est que la personne en article 60 acquière de nouvelles compétences pour pouvoir viser un emploi par après. À cet effet nous avons prévu un budget d’1,4 million pour permettre aux CPAS d’augmenter l’encadrement. Nous avons aussi prévu une prime de 3.000 euros s’ils veulent envoyer la personne suivre une formation spécifique. Et, si quelqu’un engage cette personne à l’issue de son contrat article 60, cet employeur recevra une aide de 15.900 euros », expliquait Didier Gosuin, lors d’une précédente interview.

Depuis 2016, le budget donné aux CPAS dans ce sens ne cesse de monter. L’objectif est qu’au minimum 10 % du nombre des bénéficiaires se voit offrir une possibilité d’emploi de la part de leur CPAS. En 2019, le gouvernement bruxellois y accorde 64 millions de son budget.

- [A lire] : CPAS : vers une plus grande insertion à l’emploi des bénéficiaires



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus