La Wallonie crée plus de 2.000 places en crèche

La Wallonie crée plus de 2.000 places en crèche

La proposition de la ministre Alda Greoli, concernant la construction de nouvelles crèches, a été validée par le gouvernement wallon. Un appel à projet sera désormais lancé. Le gouvernement prévoit d’ouvrir plus de 2.000 places pour un budget de plus de 48 millions €.

Face à la pénurie de milieux d’accueil, la ministre en charge de la Petite enfance a élaboré un Plan qui a pour objectif d’ouvrir 14.849 places en 9 ans. Il s’agit ici du Plan Cigogne 3 (2014-2022) qui a été adopté en 2013 par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Alda Greoli annonce qu’un appel à projet pour construire de nouvelles crèches sera lancé dans les prochaines semaines. Un budget de 48 millions € sera investi pour l’ouverture de 2.086 de places.

- [À lire] : A Bruxelles, les crèches illégales profitent du vide juridique

Un projet de longue durée

Dans le cadre du Plan d’investissement wallon, le gouvernement wallon a validé la proposition d’Alda Greoli, ministre en charge de la Petite enfance, de lancer un appel à projet pour la construction de nouvelles crèches. 2.086 places sont prévues pour un montant de plus de 48 millions €.

- [À lire] : Accueillantes d’enfants, la FWB a signé les premiers contrats !

Cet appel à projet s’inscrit dans le cadre du Plan Cigogne 3 et sera lancé dans les semaines à venir. Pour rappel, le Plan Cigogne 3 (2014-2022) a été adopté, en juillet 2013, par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et intégré, en novembre 2013, au Contrat de gestion de l’ONE (2013-2018). Il a pour objectif de créer 14.849 places en 9 ans.

- [À lire] : Bruxelles est à la recherche de puéricultrices

La création de nouvelles places d’accueil est capitale

Le secteur de la petite enfance continue à poser problème. La création de nouvelles places d’accueil en Wallonie est donc capitale.

Alda Greoli se réjouit de l’adoption du principe de l’appel à projet : «  permettre la création de nouvelles places d’accueil est capitale afin de pouvoir répondre au besoin d’accueil de qualité pour les enfants ainsi qu’aux attentes des parents. Trouver une place d’accueil pour son enfant contribue sans conteste au bien-être de l’enfant et à celui des familles », déclare la ministre.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus