Chronique d’un psy : "Il pleut des psy !"

Chronique d'un psy:

Suite à la semaine de la santé mentale et en lien avec la crise sanitaire que nous vivons actuellement, de nombreux politiques ont brandi la carte du soutien psychologique comme mesure de lutte contre le coronavirus, ce qui, bien évidemment, a fait réagir T. Persons.

Cette nuit, j’ai fait un rêve. On était loin, dans le futur, ma progéniture me regardait droit dans les yeux, l’air interrogatif et me demandait : « Papa, pourquoi le père de Kendji, il a les oreilles décollées ? Et pourquoi il a pas de poil au menton ? » Alors, je prenais une posture détachée, en lui disant qu’il fallait revenir en arrière, lors d’une période un peu sombre de notre Histoire où les gens n’étaient pas fichus de mettre un masque buccal correctement. Je lui parlais de ce temps, dont plus personne ne parle, parce que c’est du passé, parce que dans mon rêve, on était libre, on avait oublié…

Autant vous le dire, le réveil a été douloureux. Oui, dans mes rêves les plus fous, le virus n’est plus et l’impact qu’il pourrait avoir serait marginal, pas plus qu’une mauvaise tempête qui a fait des dégâts, certes, mais qui ne marque pas l’Histoire. Et pourtant, chaque jour qui passe nous renvoie que cela ne sera plus comme avant. Il y aura un après COVID-19. Un jour… Mais ça va laisser des traces. Sur le faciès des idiots, dans la mémoire collective des gens et puis surtout, sur la santé mentale de notre population.

À ce niveau, on y est, non ? Les politiques n’ont de cesse de nous le dire ! Jean-Marc Nollet appelle à prendre des mesures de soutien psychologique. Pour tout le monde ! Servez-vous, manants, c’est J-M qui régale ! Comment ? Avec quels sous ? On va pas se donner les moyens, non plus ! Puis il y a une enveloppe du Fédéral, non ? Allez, sortons les psy, mettons-les à toutes les sauces. Un peu d’impuissance face à la situation ? Une solution, messieurs-dames, du « soutien psychologique » en attendant « le vaccin ». Même son de cloche de la part de notre Premier Ministre : il veut que la santé mentale soit mieux prise en compte. En tout cas, il le dit dans la presse écrite, il le pense certainement. Et ça se traduit comment, concrètement ?

Tout le monde veut des psy, mais...

On a reproché aux psychologues cliniciens d’être présents dans certaines réunions de concertation liées au déconfinement. On les a maudits parce qu’ils étaient utilisés par le politique pour rendre le quidam plus docile. Une manipulation des foules pour les adeptes des théories du complot. Puis, lorsque, de fait, on a récupéré le métier du psychologue, en l’instrumentalisant pour en faire de la pommade face à l’impuissance de nos élus, là, personne ne dénonce. Il y a bien éventuellement les sceptiques, mais je ne vois pas une horde en furie taper du poing…

De plus, il y a la population et il y a les soignants. On retiendra l’image de notre Ministre de la santé, la larme à l’œil après avoir visité une unité de soins intensifs, nous dire avec un air grave qu’il faudra les soutenir psychologiquement. Ok, Franck ! Mais comment ? La ligne d’écoute du 107 ? Des bénévoles ? Pas plus, vraiment ? Semaine de la santé mentale oblige, on a mis en lumière les psychologues. On a même fait un beau site internet à la Région Wallonne, qui démontre qu’en terme de santé mentale, pour aider sa population, la Région met de l’argent dans une action de communication. Rien d’autre ! Elle présente ce qui existe déjà, mettant en exergue que, pour aider les soignants, il faut se diriger vers des initiatives bénévoles ou privées qui se sont majoritairement créées sans le politique.

En conclusion, vous l’aurez compris, tout le monde veut des psy, mais personne ne veut mettre en place un système où ceux-ci sont payés autrement que par le patient lui-même. Amis psychologues indépendants, on aura besoin de vous, il y aura du taf pour tout le monde, Jean-Marc, Franck et Alex le martèlent dans tous les médias de Belgique. Merci d’enfoncer une porte ouverte, les gars ! Après l’effet d’annonce, par contre, on attend le concret. Alors qui paye ?

T. Persons

[Sur le même sujet] :



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus